THE ENIGMATIC CINEMA OF JOSEPH CORNELL II
Impossible Convicts and The Eclipse

de "Billy" G.W. BITZER & Joseph CORNELL
1905-1943 / 16mm / coul-n&b / sonore / 1E / 22' 45




Expérimentations sélectionnées :
« Impossible Convicts » 1905, 18 ips, 2min35
« The Eclipse/Rose Hobart » c. 1936-43, 16 ips, 19min46
Trois versions teintées en trois couleurs disponibles pour la projection, précisons les couleurs :
1. Bleu
2. Rose
2. Noir et Blanc pour projeter avec un filtre bleu de votre choix.
« L’amateur Joseph Cornell a fait des films en dehors du système de production et distribution du cinéma commercial. En fait, on dit qu’il n’aurait jamais manipulé une caméra pour filmer son propre matériel en optant pour l’utilisation de ‘found footage’ (« films trouvés ») sélectionnés parmi des films à trucage, des premiers films muets, des ciné-actualités, des carnets de voyage, des études naturalistes ou films industriels, parmi de nombreux autres genres. Ses bricolages cinématographiques renvoient aux stratégies et techniques de collages avant-garde préconisées par les réalisateurs surréalistes des années 1930, comme Dali, Bunuel, Man Ray, René Clair et Jean Cocteau, dont il a pu voir les films à la galerie Julian Levy » - Bruce Posner
« Impossible Convicts » 1905, 18fps, 2min35 par G. W. « Billy » Bitzer pour l’American Mutuoscope et Biograph.
« Les prisonniers et gardiens de prison se déplacent en marche arrière en temps réel et sont photographiés en motion contraire pour avoir l’air d’avancer le temps de la projection.
Mais cela n’arrête pas d’osciller, et un effet comique s’ensuit. Cela forme une énigme optique - marche avant ou marche arrière? Le genre des premiers films à trucage fascinait Cornell à n’en plus finir, et son intérêt pour ce genre de mouvements étrangement comiques s’aligne avec son intérêt pour le surréalisme. » - Bruce Posner
« L'Eclipse / Rose Hobart » 1936-43, versions bleue, rose et noir et blanc, 16 ips, 19min46.
De Joseph Cornell, copié du film George Melford’s A l’Est de Borneo (1931).
Musique : Vintage 78rpm enregistrement du « Holiday in Brazil » de Nester Amaril.
« Je préfère le bleu foncé », a écrit Joseph Cornell sur une étiquette attachée sur le couvercle d’une pellicule avec un film de 16mm noir et blanc connu aujourd’hui sous le nom de « Rose Hobart. » Dans la pellicule il y avait une bobine de 120 mètres faite de trois moyeux circulaires, et sur chaque moyeu il y avait un différent bout de verre bleu foncé, d’une nuance de couleur variante. Une autre étiquette sur le couvercle ou on reconnaît l'écriture de Cornell, avec le titre ‘L’Eclipse’, une référence évidente au phénomène solaire représenté au début et à la fin du film. L'Eclipse était présent parmi d’autres boîtes, collages et films offerts au directeur de la Galerie Outline, Betty Raphael, après son exposition à Pittsburgh en 1943, lorsque celui-ci a apporté des vinyls LP 78rpm qui devaient être joués le long des films, mais aucun d’eux ne semble avoir survécu.
Rose Hobart avait été montré officiellement en 1939 accompagné de musique à la Galerie Julien Levy, à New York, lors de « L'Exposition des Objets (Biboquet) par Joseph Cornell », tenue du 6 au 31 Décembre 1939. » - Bruce Posner
Source : Unseen Cinema: Early American Avant-Garde Film 1893-1941

3 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 23,976 ips
son son
prix de location 175,00 €

format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 23,976 ips
son son
prix de location 175,00 €

format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 23,976 ips
son son
prix de location 175,00 €