NOV
25
OMBRES de Martine Rousset

Errance, par l'Asie centrale, le Caucase, le Kurdistan… Jusqu'à Istanbul… Villes et trains, steppes et neiges vers ce là bas où le pouls du temps s'évapore ;

NOV
11
PRIMEIRAS IMPRESSÕES DE UMA PAISAGEM de João Nisa

Premières impressions d’un paysage est un film centré sur les images du paysage environnant projetées sur les parois intérieures d’un segment de l’Aqueduc des eaux libres de Lisbo...

OCT
28
LE RÊVE de Peter Conrad Beyer

Le corbeau se rêve dans la nature de la forêt, il se rêve dans un monde de plantes et d'insectes.



Action financée par
la Région Ile-de-France

Atelier 105,
résidence de post-production vidéo

Light Cone a mis en place en octobre 2014 un dispositif de résidences d'aide à la post-production vidéo pour les films qui relèvent du spectre du cinéma expérimental. L'objectif est d'accueillir environ 10 projets par an.

Un espace de travail spécifiquement équipé est mis à disposition des artistes dans les locaux de Light Cone avec un scanner pour la numérisation de pellicule 16mm et 35mm en 2K et 4K, une station de montage numérique, des logiciels et une console de mixage, un moniteur d'étalonnage et des ordinateurs dédiés à l'encodage de fichiers et à la fabrication de DCP. Cet équipement a été mis en place par des professionnels dans le but de faire bénéficier les cinéastes des meilleurs outils possibles.

Afin d'ouvrir ce dispositif aux cinéastes expérimentaux, les résidences s'adressent à des projets de courts, moyens et longs-métrages, dont le tournage est achevé et le montage est en état avancé. L'objectif étant de permettre aux cinéastes de finaliser des projets actuellement en cours, le ré-étalonnage de films anciens ne pourra pas faire objet de la résidence. Les films doivent relever du cinéma expérimental mais aucun autre critère (format, sujet, traitement, durée, origine de l'artiste, etc.) n'est imposé.

Une responsable technique, spécialisée dans la post-production vidéo, s'occupe de l'accueil des résident-es. Les résident-es peuvent travailler de manière autonome ou être accompagné-es de leurs technicien-nes pendant le temps de la résidence. En début de session, si nécessaire, la responsable technique de Light Cone peut orienter les résident-es pour se familiariser avec les logiciels disponibles. Elle conseille également en amont les cinéastes sur les choix des formats adaptés aux différents logiciels.

L'un des objectifs de Light Cone est de favoriser le partage des expériences, de mettre en place un système d'échange, et ainsi de créer un espace de production fécond pour les cinéastes. Au delà de l'accompagnement technique, logistique et de l'apport en industrie, l'équipe de Light Cone (essentiellement constituée de cinéastes et/ou de programmateurs) entend bien faire de cette résidence une véritable aide artistique à la création expérimentale. L'artiste en résidence et l'équipe peuvent ainsi échanger pendant la fabrication du film (pour toute question technique ou artistique, pour des conseils ou des informations de tout ordre) et visionner ensemble les différentes étapes du montage si l'artiste le désire.

Le comité de sélection des projets est composé de trois membres permanents de Light Cone :
- Gisèle Rapp-Meichler, présidente
- Emmanuel Lefrant, directeur
- Eleni Gioti, coordinatrice de l'Atelier 105
- Mariya Nikiforova, responsable du centre de documentation, gestion de la collection argentique
et de deux membres extérieurs (sollicités parmi les programmateurs ou cinéastes travaillant avec la structure) dont les mandats sont renouvelés à chaque commission.
Les membres extérieurs du comité de sélection pour la première session de 2020 sont :
- Bertrand Grimault, commissaire et programmateur indépendant, association Monoquini, Bordeaux
- David Wharry, cinéaste

Les résident-es bénéficient d'un accès permanent au centre de documentation de Light Cone et à la salle de projection pendant toute la durée de la résidence.

Une séance Scratch/Atelier 105 a lieu annuellement avec une sélection de films de l'Atelier 105. Ceux-ci sont sélectionnés en fonction de leur durée, genre, cohésion avec les autres films, etc.

Ce dispositif mis en place par Light Cone offre aux cinéastes la possibilité d'accéder à des outils de post-production professionnels auxquels ils n'ont habituellement pas accès. Il permet donc l'accès à un espace de création alternatif, alliant création et partage.

PLUS D'INFORMATIONS