AUTUMN RUSH FOR KURT KREN

de Anna THEW
2003 / 16mm / coul-n&b / muet / 2E / 6' 00

Une étude d'arbres en gros plan au fil des saisons – automne, hiver, printemps, été. Le film a été tourné image par image sur une Bolex équipée d’objectifs macro 75mm et 25mm. La pulsation alternée des 24 images fixes par seconde produit un effet de syncopée optique. Chaque bobine contient plus de 3500 images, organisées selon des principes variables : les sections découpées mathématiquement alternent avec des improvisations rythmiques, des variations de couleur, de densité, de forme et d’espèce d’arbre. Certaines séquences suivent les nombres de Fibonacci (le « nombre d’or du cinéma » de Kren), mais l’insertion de rythmes binaires et ternaires génère des décalages dans la progression de la suite mathématique. Ce partage entre le découpage précis du nombre et l’opération brute du hasard fait écho au motif musical japonais du « vent dans les arbres »…
Projetées séparément, les bobines produisent un effet stroboscopique, une pulsation, le long d’une partition rythmique où se suivent les tonalités vibrantes de l’automne, les branches nues de l’hiver, l’éclosion des bourgeons, les feuilles de l’été finissant, ou un curieux insecte… Quand les bobines sont projetées côte à côte, cet effet stroboscopique disparaît, faisant place à un phénomène de circulation perceptive constante dans le clignotement de l’image… Un pur morceau contrapuntique pour l’œil.

L’automne est dédié au Kurt Kren de ‘Bäume im Herbst’ ; l’hiver à mon père, disparu en 1999 ; le printemps à la Rose Lowder de ‘Parcelle’ ; et l’été à ma mère, qui a planté plus d’arbres que je n’ai pu en compter. A.T.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 1,85 - Panoramique (double écran)
vitesse de projection 24 ips
son silencieux
prix de location 40,00 €