MOSAIK MECANIQUE

de Norbert PFAFFENBICHLER
2007 / 35mm / n&b / sonore / 1E / 9' 30

Pour l'artiste Fernand Leger (1881-1955), la promesse du cinéma comme nouvelle forme artistique se fondait sur son potentiel à montrer le visuel, à présenter une image plutôt que raconter une histoire. Cet attribut caractéristique du cinéma des origines, un cinéma d'attractions (Tom Gunning), a été directement associée au film d'avant garde, tant en terme de présentation visuelle, que pour la construction d'un public auquel on s'adresse directement et qui est à la fois activement engagé.
Norbert Pfaffenbichler prend ce lien formel et historique comme point de départ de MOSAIK MÉCANIQUE ; le titre fait référence à l'unique expérience de cinéma expérimental de Léger, BALLET MECANIQUE (France, 1924) et au premier film de Peter Kubelka MOSAIK IN VERTRAUEN (Autriche, 1955). Une masse incompréhensible d'objets, de mouvements et interprètes envahissants est dévoilée en Cinémascope. L'écran est structuré par une grille d'ouvertures d'image ou fenêtres de 7 x 14 et qui, seule, semble faire échec au chaos et aspirer à une possibilité d'unité. Une vignette de générique indique que le matériau provient de la comédie CHARLOT FAIT DU CINEMA (USA, 1914), où Charlie Chaplin confond sans cesse le plateau de cinéma et la "réalité". Le matériau est présenté en 98 plans montrés en boucles parallèles. MOSAIK MÉCANIQUE fond ainsi la linéarité de son matériau de source analogique. Le film dans son intégralité, y compris les amorces de début et de fin, a été transféré en numérique et ainsi débobiné et ouvert. La structure temporelle remplace la structure spatiale et la synchronie remplace la chronologie.
Le public n'est pas seulement confronté avec une "visualité", il oscille constamment entre une manière analytique de voir les motifs rythmiques ou réfringents et l'envie de (re)construction de l'intrigue. L'image et le son demandent une attention totale, Bernhard Lang a composé une bande-son analogique en conjonction avec les boucles du film.
La mosaïque présentée est un kaléidoscope ou un cristal qui court-circuite les dimensions temporelles et spatiales tout autant que les différents modes d'expression et leur historicité. (Claudia Slanar)

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 35mm
cadre de projection 2,35 - Scope (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son optique
prix de location 36,00 €