THE LOOM

de Stan BRAKHAGE
1986 / 16mm / couleur / silencieux / 1E / 42' 29

Dédié à Robert Kelly.
La peinture et les surimpressions multiples font de ce film une symphonie visuelle, l’hymne de la vie animale sur Terre. Musicalement, ‘The Loom’ peut être comparé à la forme quartet dans la mesure où quatre images y sont presque toujours superposées ; mais la complexité de la texture, la variété de ton et la richesse rythmique renvoient plutôt à la dimension symphonique. Le film doit beaucoup à Georges Méliès : l’existence des animaux (dans l’enclos de Jane) est une existence scénique, leurs rapports mutuels sont chorégraphiques, et l’on pourrait donc m’objecter qu’il ne s’agit pas d’une représentation exacte de la « vie animale sur la Terre ». Je crois pour ma part qu’on y retrouve toute la théâtralité propre à la Nature, toute la magie de la Créature, et qu’à cet égard, l’oeuvre représente un achèvement-limite au sein de mon art. SB

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son silencieux
prix de location 155,00 €