octobre 2020 novembre 2020 décembre 2020 janvier 2021 février 2021 avril 2021
Scratch Projection / 14 octobre 2020

CINÉMA POUR L’OREILLE

Séance en présence de Jérôme Noetinger et de Stefano Canapa

Les avant-gardes musicale et cinématographique ont une histoire en commun qui s’est illustrée tout au long du XXe siècle par la richesse et l’inventivité qui ont résulté de leur rencontre. Dans son précieux ouvrage paru en 2012, Les Cloches d'Atlantis, Philippe Langlois évoque le fait que « l’influence de la musique concrète et électroacoustique après 1945, celle du courant minimaliste américain à partir de 1960-1970 et l’apparition du postmodernisme dans les années 1980 constituent les jalons qui ont décuplé l’étendue des possibilités de dialogue audiovisuel ». De Bells of Atlantis (1951) de Ian Hugo (qui donne son titre à l’ouvrage de Langlois) où pour la première fois est fait usage d'une musique de film électronique, composée par les époux Louis et Bebe Barron, en passant par le chef d'œuvre de Thierry Vincens, Giraglia (1968), où Pierre Henry a collaboré avec le cinéaste en proposant comme bande-son du film les "Jerks" de Messe pour le temps présent, les courts-circuits n’ont jamais cessé de rythmer ces deux pratiques entre elles. Preuve en est avec une œuvre récente, la série Reel to Reel de Stefano Canapa, composée de deux films, présentée pour la première fois ensemble en France, où le cinéaste s'empare du travail de l'artiste sonore Jérôme Noetinger pour en restituer son essence, à travers une approche à la fois documentaire et purement formelle.

La séance, qui alternera films et pièces sonores, sera à la fois l'occasion d'explorer la collection Cinéma pour l'oreille créée en 1992 par Jérôme Noetinger via le label Metamkine* et d'investiguer plus avant ce dialogue entre son et image qui trouve un prolongement intéressant dans l'usage de la piste sonore au cinéma : des expériences du pionnier finlandais Eric Tigerstedt dont l'artiste Mika Taanila se fait le témoin dans son film Patent Nr. 314805 ou encore les manipulations de la piste optique que László Moholy-Nagy explore dès 1930 avec le très court Tönendes ABC, aux expérimentations formelles du cinéma structurel anglais et américain au travers des œuvres de Lis Rhodes et Paul Sharits.

En lien avec cette séance, et en compagnie de Stefano Canapa, Jérôme Noetinger dirigera un atelier improvisation / image le week-end des 10 et 11 octobre 2020 aux Instants Chavirés à Montreuil. Il y présentera aussi une carte blanche en trois volets, entre le 15 et le 17 octobre.

---

*Né en juillet 1987, le label Metamkine est un catalogue de vente par correspondance proposant un large éventail de musiques électroacoustiques et improvisées, historiques et actuelles : des premières études de musique concrète jusqu’à l'aire du numérique, des fondements de la free music européenne à l'explosion du collectif, de la rage d’une époque à la tension et la retenue d’une autre… sans oublier certains détournements plus rock, des enregistrements historiques du blues, quelques inventeurs d'instruments et l'art sonore sous toutes ses formes. Il s'agissait de promouvoir toutes ces musiques qui survivent en dehors des circuits commerciaux, de donner la possibilité à l’auditeur d’être curieux, de prendre des risques, de découvrir d’autres pratiques, d’autres conceptions de la musique que celles imposées par l’audimat.
Metamkine a également produit entre 1992 à 2002 la collection Cinéma pour l'oreille, dont le but est de promouvoir la musique concrète à travers des œuvres du répertoire, des œuvres de jeunes compositeurs.trices et des commandes. La musique concrète, née en 1948 (une invention de Pierre Schaeffer) est une musique de sons fixés qui entretient beaucoup de rapports avec le cinéma, autre art permis par la fixation. Cette collection a donc pour vocation de créer un parallèle avec les images en mouvement, au-delà de toute question narrative.
Metamkine fut dirigé par son fondateur Jérôme Noetinger de sa création jusqu'en avril 2018. Aujourd'hui la structure a changé de nom et est devenue corticalart.com.

CINÉMA POUR L’OREILLE

mercredi 14 octobre 2020 à 20h30



WOCHENENDE
WEEKEND
de Walter RUTTMANN
1930 / Pièce sonore / 12' 00
PATENT NR. 314805
de Mika TAANILA
2020 / DCP / n&b / sonore / 2' 16
TÖNENDES ABC / ABC IN SOUND
de Laszlo MOHOLY-NAGY
1933 / 16mm / n&b / sonore / 1' 55
DRESDEN DYNAMO
de Lis RHODES
1971 / 16mm / couleur / sonore / 5' 00
SOUND STRIP / FILM STRIP
de Paul SHARITS
1972 / DCP / couleur / sonore / 9' 00
TABOU
de Michèle BOKANOWSKI
1983-1984 / Pièce sonore / 16' 12
REEL TO REEL
The Sound Drifts + Jérôme Noetinger
de Stefano CANAPA
2020 / 35mm / n&b / sonore / 20' 00
FEUILLETS D'ALBUM
de Jean-Marc DUCHENNE
1994 / Pièce sonore / 21' 44

PLUS D'INFORMATIONS

lieu Luminor Hôtel de Ville
20 rue du Temple
75004 Paris
France
métro Hôtel de Ville (lignes 1 & 11) / Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11 & 14) / Les Halles (RER A, B & D)
tel +33 (0)1 46 59 01 53
email lightcone@lightcone.org
tarifs plein tarif : 10.00 €
tarif réduit : 8.00 €
tarif CIP : 5.00 €
carte Luminor 5 entrées : 31.00 €
carte Luminor 10 entrées : 54.00 €
cartes acceptées : CIP, UGC Illimité, CinéPass, CICAE, CNC, Europa Cinéma, SACEM, Presse, carte permanente Luminor