Aucune image trouvée relative à ce cinéaste

Dr Eugène DOYEN

Eugène-Louis Doyen est né à Reims en 1859.

Il devient célèbre pour ses innovations techniques dans la chirurgie abdominale et vaginale.
Plusieurs instruments chirurgicaux portent son nom (pince de Doyen, rugine de Doyen, etc.). Il écrit aussi plusieurs manuels de chirurgie, richement illustrés.
Cette renommée est telle qu'il est appelé au chevet de Jaurès mourant.

Mais s'il laisse son nom à la postérité c'est qu'il est le père des films de chirurgie.
Il destine ses films à un public averti, les étudiants et ses confrères:
" Les élèves n'encombreront plus inutilement les salles d'opérations, où ils assistent bien souvent en curieux ... ils devront suivre, avant d'être admis auprès du chirurgien, un enseignement préparatoire..."
Manifestement sa modestie était modeste... il a tout de suite exploité l'impact d'une diffusion élargie à des fins de communication internationale:
" ...Vous ferez comprendre en moins d'une minute à un millier de personnes ce que toute conférence ne pourra jamais démontrer qu'à un petit nombre d'étudiants."
La sonorisation n'existe pas encore et une brochure accompagne les présentations.

Le cinéma lui aurait permis d'améliorer sa manière de travailler, de rechercher une meilleure attitude et de faire évoluer ses instruments opératoires, avec un esprit inventif qui lui a permis d'en créer toute une série liés à son nom et demeurés dans la pratique courante. D'un autre côté, on lui reproche les plans larges qui mettent plus en scène le chirurgien que l'opération elle-même. les photos que vous allez voir confirment cette impression.

Le 29 juillet 1898, à Édimbourg, Doyen présente trois films qui représentent une table d'opération de sa conception, une hystérectomie abdominale et une craniotomie. La première projection officielle en France, aura lieu le 21 octobre, contre l'avis de l'Académie de médecine et du congrès de chirurgie de Paris, c'est la première projection officielle de films chirurgicaux.

Cependant, Doyen agace et s'attire des jalousies, son ex-opérateur vend ses films, à son insu:
Des séances spéciales, parfois dans des baraques foraines, s'adressent, non plus à un public averti, mais à des spectateurs avides de sensations. Ces projections s'organisent un peu partout en Europe, elles jettent le discrédit sur le chirurgien.
C'est en particulier le cas de la célèbre opération où il sépare deux sœurs siamoises.

D'autre part, Eugène Doyen se livre à des expériences critiquables en greffant du tissu cancéreux d'un cancer du sein opéré dans l'autre sein.

Il décède en 1916, Son inestimable série de films a disparu, ses travaux sur la prise de vue couleur sombrèrent avec le début de la guerre en 1914, tout ou presque fut perdu entre la Sté Éclipse qui fit faillite et la Gaumont qui brûla pendant cette guerre...

1 FILM EN DISTRIBUTION

SÉPARATION DES SŒURS SIAMOISES
1902 / n&b / silencieux / simple écran / 5' 00 / 27 €
distribution : 16mm