Noé GRENIER


Nationalité française

Né en 1987 dans les Alpes Maritimes, Noé Grenier est diplômé de l’ESBA-MOCO (Montpellier). Après trois années à Bruxelles, il rejoint l’école du Fresnoy Studio National des Arts Contemporains en 2014. En 2021 il intègre la Malterie en tant qu’artiste-associé pour une période de trois ans dans le cadre du Programme Impulse.
Noé Grenier développe depuis le début de ses expérimentations vidéo une approche personnelle de l’image en mouvement. À travers une série d’œuvres, installations, photographies ou films, il apporte une réflexion sur la transformation des images, et ainsi du regard, dans la temporalité du visionnage. Son travail s’alimente du cinéma comme source principale de création. En opérant des gestes et des manipulations sur des images existantes ou non, il propose d’étudier la métamorphose omniprésente de la conscience lors d’états de déplacement, de transport et de voyage. Il cherche à mettre en évidence la relation entre le mouvement cinématographique et le mouvement humain. Les histoires racontées dans les machines de transport renvoyaient jusqu’à présent à des réflexions sur l’effet de simultanéité, de coexistence des images et de perception immédiate. Son travail s’étend aujourd’hui à interroger l’organisation du temps et du déplacement à travers la mise en place de fictions dont l’écriture expérimentale vise à introduire un questionnement sur le souvenir des lieux, la mémoire des espaces et des temps.

Ces intérêts se retrouvent dans le travail mené avec le trio Catharsis Projection, formé avec Gwendal Sartre et Gilles Ribero rencontrés durant son cursus au Fresnoy. Il est né de l’envie d’organiser des projections ponctuelles, de constituer des programmations de pièces filmiques et vidéo autour de leurs propres travaux, en s’emparant et développant un thème récurrent dans leurs pratiques, celui de catharsis. C’est sur ce point de friction primordial entre pulsion et formulation que le projet s’étend dans la création de pièces collectives, dans le but de mettre en lumière ce qui fait toute la complexité et la nécessité du dialogue entre l’image et les forces qui la travaillent.

1 FILM EN DISTRIBUTION

LES IMAGES QUI VONT SUIVRE N'ONT JAMAIS EXISTÉ
2021-2022 / 16mm / coul-n&b / sonore / simple écran / 7' 12 / 39 €
distribution : DCP sur serveur