THE APOPLECTIC WALRUS

de Larry JORDAN
2015 / 16mm / coul-n&b / sonore / 1E / 17' 00

Joanna voulait un film sur les collages de Max Ernst, et je voulais rendre hommage aux deux hommes qui ont le plus influencé mes premiers travaux de cinéaste : Max Ernst (collage) et Luis Buñuel (cinéma surréaliste).
J’avais écrit un livre d’une centaine de pages selon le mode surréaliste de l’ « écriture automatique », que j’avais appelé « Cloud Journal ». J’ai pensé qu’il serait possible d’associer une partie de ce texte avec les collages d’Ernst tirés d’ « Une semaine de bonté », ainsi qu’avec certaines de mes propres animations.
J’ai donc tourné le film à partir du Jour Un du roman-collage d’Ernst (exemple : le lion), en utilisant les 16 premières pages de mon journal. J’ai invité mon ami et collaborateur Leroy Clark à se charger de la narration et de l’édition sonore. La postproduction s’est faite en numérique, puis sur film 16mm (le format original). Je n’ai rien d’ésotérique à dire au sujet de ce film, sinon pour en expliquer le titre : il s’agit d’un hommage à Buñuel. Il n’y a pas de morse dans le film, comme il n’y a pas de chien dans « Un Chien andalou ».

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 51,00 €