FANTÔMES

de Olivier FOUCHARD
1999-2013 / 16mm & Super 8mm / n&b / sonore / 1E / 16' 15

Avec FANTÔMES, Olivier FOUCHARD apporte une variante de plus au film de genre, il invente le « film de cinémathèques ».

On connaissait « le film de » : kung fu, de road movies, de samouraï, de comédie musicale, de vampires, de western, fantastique, etc... mais le film « de cinémathèque »... pas encore... les cinéphiles en resterons « baba »...

Du reste, Olivier FOUCHARD (ainsi que d'autres cinéastes) avait déjà réalisé des "films de labo » des « films salle de bains » dans la quasi indifférence des autorités de l'audiovisuels et montré à quelques rares privilégiés et pourtant, bizarrement on a vu apparaître ici et là dans les festivals, galeries, magazines, émissions de radio, TV, internet (etc...), des rubriques et des sections « labo », peut-être verra-t-on apparaître un jour ici ou là des rubriques et sections « salles de bains » mais c'est une autre histoire...

En effet, plus sérieusement, Olivier FOUCHARD conserve souvent sur les étagères de l'atelier et au grenier des chutes et doubles images et sons de ses propres films ainsi que de divers autres films et se livre parfois à des exercices de montage.

Et voici un : on pourra, entre autres, reconnaître des images de DIDAM, PTKHO de Mahine ROUHI, FLAMEN'CO et la PROMENADE BLEUE.

Pour ce qui est dans la bande sonore : on aura reconnu entre autres des extraits de NOSFERATU, DER PHANTOM DIE NACHT de Werner HERZOG et de VAMPYR de Carl Théodore DREYER. Réalisé dans plusieurs formats argentiques de tournages (super 8, 16 mm et 35 mm), et plusieurs formats pour le son (VHS, Sepmag16 et fichiers numériques...), il en résulte un film originel en format 16 mm, image et son duquel on est parvenu à tirer un fichier numérique par télécinéma artisanal à L'Abominable.

À l'époque il était difficile de conserver les images teintées et mêlées au n&b de façon artisanale, maintenant cela semble possible.

Si ce film entre rêves et cauchemars et rêves éveillés évoque aussi l'histoire des traces et spectres filmiques et de leurs possibles disparitions dans un coin sombre et humide peu propice à la conservation de cette fragile mémoire, ce film trouvera sans doute un jour sa copie 35 mm dont on pourra peut-être confier l'internégatif à une ... Cinémathèque.

(Stéfano Ceccarelli)

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur
vitesse de projection 25 ips
son son
langue originale allemand & français
prix de location 50,00 €