THE EXQUISITE CORPUS

de Peter TSCHERKASSKY
2015 / 35mm / n&b / sonore / 1E / 19' 05

En 1925, les Surréalistes ont commencé à expérimenter à Paris une technique d’écriture et de dessin qu’ils baptisèrent « Cadavre exquis » (« Exquisite Corpse » en anglais). Plusieurs participants collaborent, à l’aveugle, à la création d’une unique phrase ou image : une première personne écrit un mot ou dessine une partie d’un corps sur un morceau de papier, qu’il plie sur lui-même avant de le transmettre au participant suivant, qui ajoute un second morceau sans voir ce qui a été fait avant lui, puis le transmet au suivant, et ainsi de suite. Il en résultait une phrase ou un dessin à fort caractère synthétique, une composition au sens original du terme : la conjonction d’éléments venus de sources différentes.
Le nom de la technique provient de l’une des premières phrases qui fut produite : « Le cadavre exquis boira le vin nouveau ».
Alors que la plupart de mes films sont réalisés à partir d’une source d’images unique, The Exquisite Corpus se base sur plusieurs films différents, en référence au « cadavre exquis » des surréalistes. On y trouve des extraits de publicités, un thriller érotique américain des années 1980, une comédie britannique des années 1960, un film pornographique danois et un autre français (les deux probablement des années 1970), un film de ‘softcore sex’ italien de 1979, et un film amateur (anglais ?), qu’on peut considérer comme un « film nudiste » dans la mesure où il ne contient aucune scène de sexe explicite, mais où les acteurs vont et viennent entièrement nus, sans raison évidente a priori.
Je me suis concentré sur ces films érotiques. Leur rapport est qu’ils racontent tous une histoire complètement absurde, totalement incohérente mais qui remplit l’unique objectif de montrer des corps humains nus. Je joue avec ce principe en mettant au premier plan le corps du film lui-même, qui devient ainsi le thème central de ‘The Exquisite Corpus’.
The Exquisite Corpus commence avec la recherche d’un rivage. On aperçoit quelques acteurs à la proue d’un petit bateau. Peu à peu apparaît ce qu’on cherche, une belle endormie repose sur la plage, juste sous nos yeux. Tout à coup et de façon assez inattendue, nous sommes transportés dans son rêve. C’est un rêve très ambigu – à la fois sensuel, drôle, macabre et extatique – une séduction définie à grands traits, se languissant d’une physicalité tangible, perceptible et exquise – y compris le corps du film.
En plus des images provenant des films mentionnés, de nombreux signes et images indiciels ont été imprimés sur le film : des photogrammes d’origine naturelle, tels que des feuilles ou des bourgeons, ainsi que des produits culturels comme des mailles ou divers types de crochets. Ce réseau de signes indiciels (qu’on appelle aussi « rayographes », en référence aux expériences de Man Ray en chambre noire) ne révèle pas seulement une manière très particulière de sculpter et de façonner le film argentique, il confère aussi un relief organique à l’écran, auquel les signes photographiques et iconiques (où alternent aussi en permanence les intérieurs culturellement construits avec les scènes de nature) sont intégrés.
Des mots et des lettres surgissent au milieu des images, qui renvoient aussi bien à l’impression qu’à l’écriture manuscrite – et font écho aux systèmes « iconiques » (impression) et « indiciels » (empreinte).
La diversité de ces sources qui forment la matière de The Exquisite Corpus donne lieu à des hétérogénéités que j’ai accepté sciemment, dans l’esprit de la technique surréaliste du cadavre exquis. En même le temps, le titre fait signe vers le « cadavre exquis » que représente aujourd’hui le cinéma argentique : un « corpus » exquis, mais où est imprimée une date de d’expiration. La date exacte reste inconnue, mais l’échéance est prévisible.
(Peter Tscherkassky)

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution DCP sur disque CRU (INTEROP 2K)
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son
prix de location 76,00 €

format de distribution 35mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 76,00 €