SUBROSA

de Karø GOLDT
2004 / Vidéo / couleur / sonore / 1E / 3' 00

« L'abstraction est une sublimation : ce que Goldt démontre c'est comment la complexité d'une image peut être augmentée par le simple acte la réduction ou de l'abstraction. Comme dans les "plant films" de Goldt, le point de départ du film est une photo de fleurs, dans ce cas un bouquet de rose (comme pour une cérémonie de mariage). En scannant les couleurs et les transformant en lignes verticales et distordues, un procédé de sublimation se déclenche. La première est la transformation du sujet lui-même : le pack de rose métaphorique est remplacé par un code barre post-métaphorique. La composition et la densité s'altèrent de manière très subtiles - pour la première partie, rapide comme un éclair, sans transitions apparentes. Trois marches lentes sont faites le long du film, de la couleur marron/verte/blanche à la dominance de rouge/rose/violet (au milieu de la vidéo) et de retour au marron/vert/blanc.
La piste sonore est harmonisée par le spectre de couleur subliminal, qui dans son dynamisme traverse l'image par le son. Un drone tourne avec un rythme micro-structurel qui vient déchirer la dimension du son et de l'image: Les rayures s'altèrent le long de l'axe horizontal alors que l'illusion d'un implacable mouvement vertical (parfois vers le haut, parfois vers le bas) est crée en même temps. Le premier plan, et l'arrière plan se fondent à la fin du film avec des intensités variées, que peuvent souligner les principes subliminaux à l'oeuvre dans Subrosa de façon emphatique. » - Christian Höller

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (PAL)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 19,00 €