SOLO WITH CHOIR

de Karø GOLDT
2004 / Mini DV / couleur / sonore / 1E / 6' 00

« Le visage est un paysage » (Edgar Morin)
« Le visage apparaît en fondu. Un zoom sur le visage d'une femme : pale comme une craie pastel ; presque transparent dans le centre ; les yeux, gris clairs, regardant l'espace. Le fond : un miroitement vitreux et coloré.
Le visage reste à l'image pendant 6 minutes. Les couleurs s'appliquent à certains endroits et la lumière change - et le visage se met à respirer. Le flou ronge les contours. Le visage va presque disparaître dans l'imprécision avec les voiles colorées. Comme la photo qui se développe dans un bain révélateur, il réapparaît doucement, l'ombre change et la couleur de l'oeil s'altère doucement. Qu'est ce que voit le spectateur véritablement et que pouvait-on lire dans ce visage aux traits expressionnistes?
Solo Mut Chor par Karo Goldt, comme les anciens travaux de l'artiste, se base sur la photographie. Rashim a ajouté un morceau de musique comme accompagnement. A travers des mélodies fragiles, on entend un brouhaha. Les photos statiques, dans ce cas sont deux copies différentes d'un autoportrait, et sont littéralement réanimées par le contexte musical. Cela rappelle le cinéma des premiers temps - non seulement par les zooms, à l'époque des segments entiers étaient teintés d'une couleur monochrome pour suggérer certaines atmosphères ou temporalités. Et cela crée un effet Kuleshov, non par le montage, mais aussi à travers les changements des deux autoportraits : l'un semble sourire, l'autre semble avoir un visage absent ou triste. "Le visage est devenu un médium (Morin)" - Isabella Reicher

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (PAL)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 24,00 €