WATNA

de Lorenzo CASALI nouveau cinéaste & Micol ROUBINI nouveau cinéaste
2018 / HD / couleur / sonore / 1E / 22' 25




Sur un navire cargo, deux frères hollandais d'une soixantaine d'années. Visages et corps marqués par une vie entière à naviguer sur le Rhin, la Meuse, le Danube… Ils sont nés sur l'eau, et le bateau est leur unique maison. Le Watna fait 86 mètres de longueur, 11 mètres de largeur et 12 mètres de profondeur. La plupart du temps, Harrie et Leon sont seuls dans leur routine quotidienne, tandis que dehors le paysage défile en continu, à la vitesse constante de 12 km/h. Des usines géantes et des châteaux romantiques. Des navires cargo et des croisières de luxe. Vue depuis la cabine, la rive du fleuve paraît inaccessible et fuyante, enfermée dans une temporalité parallèle où tout semble flotter, en suspension. Les repas se prennent souvent seul et il y a peu de temps de repos: Watna ne peut pas interrompre sa course contre le temps, les profits du transport de matière première couvrant à peine les coûts de navigation.
WATNA interroge la perception du temps et de l'espace : une radiographie méticuleuse des variations du paysage d'Europe centrale, observé au rythme lent, linéaire et continu de la navigation. Le film dépeint aussi la routine quotidienne d'un lieu de travail spécifique, la péniche nommée Watna, qui est la maison de ses propriétaires en même temps qu'un moyen de transport. La vie des deux marins, les frères Van Laak, se module sur l'étroitesse des cabines, le vrombissement des moteurs, les différentes odeurs qui émanent de la cargaison. Mis à l'eau en 1964, le bateau est le représentant d'une époque aujourd'hui passée, les petites entreprises familiales étant de plus en plus supplantées par les grandes compagnies de navigation. Nous avons voulu nous attarder sur les détails humbles qui contrastent avec l'ampleur fuyante du paysage, sur l'altération de bruits à peine audibles et assourdissants. La densité du montage s'efforce de rejouer la temporalité étendue et la désorientation permanente des perceptions.


post-production : ATELIER 105

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution DCP sur clé USB (SMPTE 2K)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
langue originale Néerlandais
traduction Anglais (Sous-titrage)
prix de location 75,00 €

format de distribution Fichier sur clé USB (HD)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
langue originale Néerlandais
traduction Anglais (Sous-titrage)
prix de location 75,00 €