Aucune image trouvée relative à ce film

PASSAGEN

de Lisl PONGER
1996 / 35mm / couleur / sonore / 1E / 12' 00

«Une femme se tient devant le bastingage d'un paquebot et contemple l'étendue bleutée. Pour nous, elle se souvient d'une arrivée à New York, de la balade d'un jeune couple à travers Chinatown, des house-boats de Shanghai et des enfants excités qui se pressent autour de la visiteuse et de sa drôle de machine à fabriquer des images. Sous ces images, il y a les sons évocateurs de contrées lointaines et en parallèle se tisse un montage de diverses personnes qui un beau jour ont quitté Vienne - contre leur gré - ou ont débarqué ici. (...)
Lisl Ponger dessine une carte imaginaire du XXe siècle, sur laquelle s'inscrivent des histoires d'émigrants comme les traces indélébiles d'une mémoire occidentale. Dans leur rapport tendu au son, les images du voyageur attentif se révèlent être des incursions post-coloniales à travers ces pays mêmes qui, il y a longtemps, se sont resserrés dans le temps et dans l'espace. Pour finir, les splendides néons «Hotel Edison» et «Radio City» rappellent l'origine de cette forme d'appropriation du monde, l'époque des grandes expéditions, des vitrines et des passages de Walter Benjamin, l'époque où la technique et les moyens de transport changeaient radicalement la perception de l'homme moderne.» Christa Blümlinger.
« (...) Lisl Ponger explique avec beaucoup de sensibilité que, dans le domaine des images il n'y a pas de mémoire hermétique ni d'innocence immuable - et que l'art du found footage n'a pas besoin d'artifices pour rendre visibles les points de convergence entre la sphère privée et la partie cachée de la sphère politique.» Robert Buschschwenter.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 39,00 €