LUMIERE'S TRAIN
VISUAL ESSAYS N°1

de Al RAZUTIS
1979 / 16mm / n&b / sonore / 1E / 7' 30

Le sujet de ce premier essai est le cinéma lui-même: un dispositif de représentation où faits et fictions sont recréés. Ainsi, les faits pro-filmiques proviennent essentiellement de deux pionniers du cinéma, Louis Lumière et Abel Gance (avec des éléments supplémentaires pris d'un moyen métrage de la Warner, Spills For Thrill). L'exposition et la forme de ce film sont proches de la tradition des poèmes du cinéma structurel fondant la matérialité du médium (lumière, obscurité, la forme comme projection fantomatique du dispositif cinématographique). Recourant à l'alternance de positif et de négatif, ce film dresse la chronique de la naissance (de l'appareil) et les mouvements d'action et de documentation des événements qui en résultent, renfermant les incidents (presque des contretemps), les attentes humaines (l'arrivée du train en gare), et le spectacle humain (la destruction des trains, la gare en plein chaos). Pour ce propos j'ai utilisé un récit, un jeu sur le titre lui-même et sur les conditions mouvantes du synchronisme et de l'asynchronisme de l'image et du son (et de l'image avec l'image).

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 28,00 €

format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 28,00 €