ODESSA CRASH TEST
Notes on Film 09

de Norbert PFAFFENBICHLER
2013 / couleur / sonore / 1E / 5' 28

Quand, pour clore furieusement le massacre fictif de son film révolutionnaire « Le Cuirassé Potemkine », Sergei Eisenstein faisait dévaler à un landau de bébé le monumental escalier d’Odessa, il créait l’un des moments les plus légendaires de l’histoire du cinéma. Car cette course incontrôlée vers la mort d’un bébé sans défense – le landau ayant échappé aux mains de la mère qui vient d’être abattue – était en même temps une illustration des principes du montage théorisés par Eisenstein : elle faisait un contraste parfait avec le rythme mécanique de la marche des soldats. De nombreux cinéastes ont rendu hommage à cette scène. Ainsi Brian De Palma, par exemple, en marge d’une spectaculaire fusillade au ralenti dans Les Incorruptibles – rapidement reprise et dépassée dans une version héroïco-burlesque par Leslie Nielsen & Cie dans Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ?
Ainsi, quand Norbert Pfaffenbichler précipite à son tour le landau dans les marches de son ‘Odessa Crash Test’, le potentiel libérateur de cette scène frénétique se montre avant tout exempt de toute intention didactique (Eisenstein), dramatique (De Palma) ou comique (Nielsen). Sa version de la dégringolade du landau dans l’escalier est construite comme un véritable exercice de style, un staccato sensationnel, qui exagère avec une nonchalance grotesque les dimensions à la fois dramatiques et comiques de la situation : la longueur des plans change aussi vite que leur taille, leur format et leur cadre. Grâce à une caméra montée sur roue, les événements et les images se précipitent littéralement les uns dans les autres. La musique change en permanence, passant alternativement du rythme frénétique à la lenteur du suspense, du mélodrame tonitruant aux grincements du landau, ou au silence étouffé – lequel l’emporte finalement quand arrive le climax qu’Eisenstein n’avait pas osé montrer : celui où le bébé, catapulté hors du landau, est projeté dans un vol plané absurde et savoureux – jusqu’à l’inévitable choc final. Odessa Crash Test : un succès percutant. - Christoph Huber

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (PAL)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 30,00 €

format de distribution DCP sur serveur (SMPTE 2K)
cadre de projection 1,85 - Panoramique (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 30,00 €