THE ADVENTUROUS BUT LUCKLESS LIFE OF WILLIAM PARMAGINO

de Klaus WYBORNY
1969 / couleur / sonore / 1E / 20' 35

Klaus Wyborny a réalisé dix films depuis 1966. Dans les plus récents, il aborde le problème de la narration au cinéma, un enjeu qu'avait écarté la majeure partie de l'avant-garde allemande. LES AVENTURES ET INFORTUNES DE WILLIAM PARMAGINO (1969) s'apparente à un récit de science-fiction, qui n'est pas sans rappeler « Alphaville » de Godard, quoique sa forme et son traitement des personnages, qui reposent sur la répétition et la juxtaposition, soient beaucoup moins conventionnels.
C'est avec ironie que le narrateur évoque « le film poétique sur la vie que nous avons tous voulu voir un jour », alors que les images nous montrent des personnages hantés par la mort, ou à qui il ne reste que cinq jours à vivre. Leurs histoires d'amour sont des rébus désespérés, qu'ils s'échinent à résoudre compulsivement, et en vain, avant de se volatiliser.
Dans les cercles du cinéma underground, il est de bon ton de proférer que la narration est morte, et que les seuls films possibles sont des essais poétiques et formalistes sur l'esthétique cinématographique elle-même. Voici pourtant que Wyborny nous présente un film à la fois narratif et réflexif, à la fois poétique et méta-cinématographique.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution DCP sur serveur (SMPTE 2K)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
traduction anglais (Sous-titrage)
prix de location 77,00 €