AMBIGUOUS JOURNEYS

de Lis RHODES
2019 / n&b / sonore / 1E / 38' 24

Entre la dette qui s’accumule et les inégalités qui augmentent, c’est tout le piège de l’économie néolibérale qui se referme sur des vies précarisées. Moins on possède, plus on est vulnérable. Une existence sans domicile, sans papiers, est exposée à toutes les manipulations, et à la dette, qui est aussi un instrument de contrôle. La disproportion entre la richesse des grandes entreprises et la précarisation du travail est présentée comme inévitable. Des populations toujours plus grandes sont contraintes de fuir les conditions de vie intenables qui leur sont imposées, qui sont organisées pour elles. La guerre, la pauvreté et le chômage déplace les gens. Comme dans ‘Running Light’, le plus grand danger est d’être ‘sans papiers’ – une condition ‘illégale’ imposée à une personne qui, dès lors, peut être déportée impunément. L’exploitation s’aggrave pour celles et ceux qui naissent ou se retrouvent apatrides – c’est-à-dire ‘qui ne sont considérés comme citoyens par la loi d’aucun État’. Être apatride, c’est être sans nationalité, donc sans protection. Le vide n’a pas de bords – le lieu de l’ambiguïté est celui de l’écriture – la fenêtre gelée – elle est gravée dans la glace.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 136,00 €