MANHATTA

de Charles SHEELER & Paul STRAND
1921 / 35mm / n&b / silencieux / 1E / 9' 00

« Le peintre Charles Sheeler s'était mis à faire de la photographie afin de pouvoir survivre pendant les années 10, alors que ses nouveaux tableaux géométriques ne se vendaient pas bien. Il s'intéressait de plus en plus aux possibilités expressives et artistiques de la caméra. Il décida de faire un film et de s'adjoindre la collaboration du photographe Paul Strand. Leur collaboration à partir de la représentation impressionniste d'un hymne à la ville de Walt Whitman manifeste un style moins réaliste mais plus «photo-secessionist» et fut le début de la brillante carrière cinématographique de Paul Strand. » – William J. Sloan

« Unique collaboration cinématographique de Strand et Sheeler, il s’agit du premier film consciemment avant-gardiste produit aux Etats-Unis, et d’une référence pour les « city films » postérieurs, quoique présenté d’abord comme une vision « pittoresque » du New York du lower Manhattan. Œuvre moderniste, le film affiche un sous-texte romantique dans sa construction narrative et ses intertitres whitmaniens. » – Jan-Christopher Horak

« En 1920, le photographe Paul Strand et le peintre-photographe Charles Sheeler, qui avaient acquis un caméra 35mm française Debrie, collaborent sur un projet de court-métrage non commercial, qui allait devenir MANHATTA. Ils tournent d’abord dans le sud de Manhattan, sans scénario ni script. De nombreuses scènes ont été tournées des étages supérieurs de gratte-ciels, de façon à accentuer le caractère géométrique de l’architecture new-yorkaise, et de suggérer l’aspect de fourmilière de sa population. Dans leur note de presse, Strand écrira qu’ils avaient cherché à « enregistrer directement les formes de vie, frontalement, et de les réduire à partir d’une sélection rigoureuse à leur plus haut niveau d’expressivité », à capturer « l’esprit élusif » de New York, sans jamais recourir au « trucage ou à l’artifice photographique ». » – Naomi Rosenblum

« MANHATTA est une œuvre emblématique et singulière des débuts du modernisme au 20e siècle. Fruit de la collaboration de deux artistes très différents par le tempérament, Charles Sheeler et Paul Strand, MANHATTA se tient à un carrefour d’idées diverses de ce que le modernisme était et pouvait être en 1920. C’est un hommage à la vision radicalement démocratique du poète américain Walt Whitman et à la photographie urbaine d’avant-garde d’Alfred Stieglitz, autant qu’un signe précurseur de l’esthétique froide, abstraite, mécanique et analytique qui allait définir le précisionnisme des années 20. Au cours du 20e siècle, beaucoup de la clarté visuelle et de la brillance intellectuelle que Sheeler et Strand avait investies dans le projet sera perdu par négligence dans la conservation du film. La remarquable restauration numérique rend MANHATTA visible et intelligible à nouveau. » – Charles Brock

4 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 18 ips
son silencieux
prix de location 39,00 €

format de distribution Fichier sur serveur
version version restaurée
durée 12' 05
notes restauration numérique 2K
cadre de projection 4/3 (simple écran)
son son
prix de location 150,00 €

format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son silencieux
prix de location 39,00 €

format de distribution Fichier sur serveur (HD)
version version restaurée
durée 11' 45
notes Musique de Donald Sosin. Restauration numérique réalisée en 2001 à partir de l’unique négatif 35mm ayant subsisté (BFI)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son
prix de location 70,00 €