© Courtesy of Jack Smith Archive and Gladstone Gallery, New York and Brussels


© Courtesy of Jack Smith Archive and Gladstone Gallery, New York and Brussels


© Courtesy of Jack Smith Archive and Gladstone Gallery, New York and Brussels

I WAS A MALE YVONNE DECARLO

de Jack SMITH
1970 / 16mm / n&b / sonore / 1E / 28' 00

«Tourné à la fin des années 60 et monté une décennie après, I WAS A MALE YVONNE DECARLO est l'un de ces films ou diaporamas qui mettaient en scène le cinéaste contrefaisant une célébrité. L'ouverture du film est un extrait de No President, originellement intitulé March Gas Flatulandia qui, en quelques minutes de noir et blanc, montre des fumées s'échappant des bouches d'aération. Suivent une scène d'intérieur dans laquelle des créatures émergent de fumigènes puis des plans noir et blanc plus contrastés. Cette partie montre le cinéaste, vêtu d'un costume en léopard, assisté d'une infirmière, assis parmi les immondices de son loft en duplex sur Grand et Greene Street.
Smith pose de toute évidence sous les «sun-lights», tapant des doigts. Un fan lui présente une photographie à dédicacer (Smith de profil, posant avec une poignard torsadé, semblabe à Ondine-superstar de Warhol, semblable à lui-même prend des photos, tout de noir vêtu). La violence s'accroît lorsque l'infirmière se saisit d'un fouet afin de mater les fans. Lorsqu'une créature féminine saisit la même dague que celle de la photo, Smith bondit brusquement et secoue la main de la créature afin de se débarrasser du couteau. Cette action se ferme avec des plans de pelleteuses tournant dans les fumées et les poussières des gravats de l'hôtel Broadway Central.» Jim Hoberman.
Nouvelle copie de distribution avec l'aimable autorisation de Jack Smith Archive et Gladstone Gallery, New York and Brussels.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son séparé sur fichier numérique
prix de location 112,00 €