NIGHT TRAIN

de Guy SHERWIN
1979 / 16mm / n&b / sonore / 1E / 2' 00

«NIGHT TRAIN peut sembler perpétuer la tradition inaugurée par Vertov de l'utilisation du film pour le dévoilement des phénomènes non perceptibles à l'oeil nu. Night Train a été tourné d'un train en mouvement, la nuit, en recourant à une exposition d'une demi-seconde par photogramme. La caméra enregistre la trace des lumières de sorte que plus l'objet est proche de la caméra, plus la trace est longue . Ceci est commun à l'expérience du déplacement, qui veut que les objets proches semblent passer plus rapidement que les objets distants. Avec ce film, cela se traduit par un écran noir avec des lignes horizontales abstraites, les sources lumineuses lointaines ne produisant que des lignes estompées ; alors que les proches sont longues et intenses. De même, le balancement du train affecte la qualité des traces qui les font apparaître comme le relevé d'un electro-encéphalogramme. Les lignes se dessinent sur le celluloïd ou plus exactement le train se dessine au travers des sources lumineuses, créant des lignes de la même manière que les striures d'un glacier passant sur des rochers. Aussi pense-t-on que le film est le résulat de son propre tournage, dans le sens où il est le produit d'une procédure qui lui permet de continuer sa course sans entrave.» Nicky Hamlyn.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 22,00 €