DIDAM

de Olivier FOUCHARD & Mahine ROUHI
1999-2000 / 16mm / n&b / sonore / 1E / 11' 00

«Qui est parvenu, ne serait-ce que dans une certaine mesure, à la liberté de la raison ne peut se sentir que voyageur, pour un voyage qui toutefois ne tend pas vers un but dernier: car il n'y en a pas.» Nietzsche.
«Une forme surgissant de la matière cinématographique arpente des sentiers de montagne. Irruption singulière qui disparaît et se fond dans la nature et dans sa représentation. Il n'y a plus de séparation, ou si peu, entre l'être et le monde, pourtant irréconciliables. La voix se tend, elle devient cet arc entre la nature et le personnage qui semble faire remonter à la surface de l'écran des éclats cinématographiques à jamais oubliés. Le film de Mahine Rouhi convoque d'autres temps qui inscrivent le passage d'un état (psychique, physique) à l'autre. Ces changements s'inscrivent selon des vitesses différentes, sur des émulsions distinctes selon des traitements variés. La plasticité qui en résulte n'est pas la moindre qualité de ce film qui renoue avec le cinéma mythopoétique.» yann beauvais.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son séparé sur fichier numérique
prix de location 34,00 €