Aucune image trouvée relative à ce film

KORRIDOR

de Dietmar BREHM
1997-1998 / n&b / sonore / 1E / 18' 00

Fin 1996, j'ai découvert dans un vieux magasin viennois spécialisé en cinématographie une boîte avec des parties de films en 16mm usées et indéfinissables datant de la fin des années 60. Dès le premier examen, je me suis dit: «oui». Le matériau found footage paraissait idéal pour la série de films d'horreur.
J'ai préparé les pellicules pour une projection avec miroirs et je me suis filmé en structures détaillées à travers l'axe de la lumière. Pour la séquence initiale, j'ai choisi la cime d'un peuplier et une maison néo-gothique. L'éclairage, lors de la mise en scène des corps, a été filmé de manière très dure, tandis que pour la cime du peuplier et la maison néo-gothique, j´ai varié de la sur à la sous-exposition. Ensuite j'ai mixé des sons à travers le couloir. La première version du montage montrait les corps d'une manière trop émotive. J'ai commencé alors à structurer le film en variant la durée de l'écran noir. L'homme avec la femme couchée sur le lit, comme si elle était morte, était parfait pour le début des scènes de corps. J'ai concentré l'optique en un angle de vue très étroit et je laissais agir la bande des acteurs found footage. Mon intention était de construire une vision furtive traumatique où les corps et les têtes glissent à travers les images pour s'anéantir sur l'écran noir. A la fin, un homme en fouette un autre et une actrice est ligotée. La cime du peuplier apparaît en passant du surexposé au sous-exposé, une main glisse à deux reprises à travers l'image du film.
Cinquième film de la série de films d'horreur Schwarzer Garten.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 55,00 €