CROSSING THE GREAT SAGRADA

de Adrian BRUNEL
1924 / n&b / silencieux / 1E / 15' 00

«Tout monteur devrait ainsi s'efforcer de se constituer une filmothèque de plans «utiles», prélevés dans des productions passées, auxquelles lui ou ses prédécesseurs ont travaillé, ou dans leurs filmothèques. Les plans provenant de films de voyages sont sans prix. J'ai un jour fabriqué presque entièrement un petit film à partir de chutes de films de voyages, et j'ai souvent obtenu des effets très convaincants en entrecoupant mon matériel original de scènes de voyages.» How to Make Films, ca. 1933.
«Avec Brunel, l'intertitre, produit de l'indéterminé, du flou, des jeux avec le matériau visuel ou textuel. Ce travail est central dans CROSSING THE GREAT SAGRADA à tel point que les intertitres seront eux-mêmes les victimes de sous-titres, qui les apostrophient et parodient le caractère informatif des intertitres originaux des films de voyages. Crossing the Great Sagrada nous propose un voyage fictif à travers des contrées inhabituelles, et joue sur les écarts séparant le voyage de sa représentation cinématographique. Tout le film travaille ces disjonctions entre nommer et voir, entre attente et retardement ou non- résolution.» yann beauvais.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 18 ips
son silencieux
prix de location 61,00 €