PLASMA

de Mara MATTUSCHKA
2003 / Betacam SP / couleur / sonore / 1E / 12' 30

Le Prater de Vienne. King Kong est Rigoletto. Mimi Minus entre dans la chambre aux miroirs déformants. La déformation part du reflet pour aller jusqu'à la jeune femme, qui devient une chose grotesque. Comme un gant à l'envers. Informe et prise de panique, Mimi quitte la chambre en courant, pour revenir à l'endroit où le film a commencé. Elle s'y rencontre elle même, reflet regardant l'original. En clignant des yeux, elle recouvre son apparence normale. Alors, le monde des objets doit payer l'addition. Le plasma se répand. King Kong doit fondre. On ne peut pas faire revenir en arrière, comme une cassette qu'on rembobine, ce qui a commencé. Un film sur l'étrange relation unissant un sujet et le monde.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 38,00 €