MIRROR MECHANICS

de Siegfried Alexander FRUHAUF
2005 / n&b / sonore / 1E / 7' 30

Le miroir est l'instrument de l'illusion. Il ne peut égaler l'image qui se présente à lui, puisqu'au contraire il l'inverse, la transforme en son antithèse : son reflet. Rien d'étonnant à ce que le miroir compte depuis toujours parmi les accessoires favoris du cinéma mélodramatique et d'avant-garde. La nature imaginaire, immatérielle du miroir résume l'idée du cinéma : illusion, photo-graphie, projection.
Dans Mirror Mechanics , une jeune fille aux cheveux mouillés se regarde dans un miroir de salle de bains, en essuie la surface d'un geste de la main: l'image que montre cette scène est elle même inversée le long d'un axe médian, dénaturée en une sorte de double projection. C'est le point de départ: Siegfried A. Fruhauf soumet son matériau à une série de transformations complexes, superpose et intercale couches d'images diversement traitées, doubles inversions et expositions multiples. Toute en nuance, la bande son de Jürgen Gruber, créée à partir de feedbacks de guitare à peine ébauchés et de détails sonores numériques, donne au film une aura d'agressivité latente: le fondement du thriller. (...)

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution 35mm
cadre de projection 1,85 - Panoramique (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 25,00 €

format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 25,00 €