PART TIME HEROES

de Mara MATTUSCHKA
2006 / couleur / sonore / 1E / 33' 00

L'ascenseur de la célébrité monte et descend sans arrêt, l'ego prospère puis s'échoue. Chaque personnage est dans la solitude de sa loge de star, entouré de sinistres ersatz de la communication : un microphone désespérément obsolète, une radio. Chaque personnage a une petite chance de démontrer qu'il est la meilleure incarnation d'un être, un être qui n'est ni plus bon ni plus mauvais qu'un autre. D'un autre côté, la pièce dorée où se trouve la reine du striptease fonctionne comme une étrange machine à multiplier les stars - elle se déshabille en permanence mais n'arrive jamais à la nudité. Le film suit ces êtres dans leur concurrence pour être le héros dans cet hôtel de la solitude : ils s'espionnent en s'écoutant à travers les murs, souvent à l'occasion d'un changement de plan. De nouveaux personnages frivoles se glissent dans l'image. Une tentative de séduction obscène tourne au terrorisme téléphonique, auquel répond un regard amusé. Le réparateur d'ascenseur, « curseur » lascif en bleu de travail, se glisse dans les couloirs. Lui seul semble tout relier mais ne trouve personne. Le plan-séquence final montre les trois héros, chacun dans son écrin, tentant, ensemble et chacun de son côté, de séduire le public. Mais les passants impassibles les ignorent et la caméra de l'autre côté de la rue est leur seul public. L'Oseifabrik, pétrie de technologie du passé, donne, dans une vitalité désespérée mais unique, une historicité excentrique à l'un des énoncés programmatiques émis par cette course à la célébrité : « Comment devenir éternel ? ».

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (PAL)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 100,00 €