Aucune image trouvée relative à ce film

HALLO

de Dietmar BREHM
2006 / 16mm / couleur / sonore / 1E / 7' 05

En Autriche, le terme « Hallo » ne s'emploie pas seulement comme formule de salutation, mais aussi comme expression de la surprise ou de la considération. Dans ce titre, Dietmar Brehm fait allusion au moment où il tombe sur du matériau filmique qui immédiatement l'inspire. Dans ce cas précis, il s'agit d'un film de guerre soviétique sur 16 mm dont il a fait monter en boucle une séquence de 39 secondes : le feu d'artillerie, aveuglant sur le noir d'un ciel nocturne, dépasse son propre contexte historique. Il acquiert une beauté abstraite à laquelle Brehm confère avec la bande son une dimension nouvelle. On entend des bruits quotidiens provenant d'une salle de bains : une personne se rase, une autre se sert des toilettes et déclenche un fort bruit en actionnant la chasse d'eau. Dans Hallo, le réalisateur Dietmar Brehm procède à une détermination de position. En reliant la profanité des bruits avec ce motif guerrier amplifié par la répétition et détaché de son contexte, il connecte la « petite » vie avec une « grande » conjoncture dont l'artiste a connaissance, sans l'avoir vécue lui-même, par le récit historique. Il se l'approprie en l'analysant non pas dans sa signification d'origine, mais dans sa fascination a posteriori. La destruction dont il est toujours question dans les films de guerre, est renvoyée dans le hors cadre du contrechamp manquant, et dans l'off du son où sont traités des processus végétatifs. C'est ainsi que Dietmar Brehm métamorphose dans Hallo un film de guerre en un film de paix impénétrable. (Bert Rebhandl)

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 23,00 €