NOVEMBER

de Hito STEYERL
2004 / couleur / sonore / 1E / 25' 00

Dans les années quatre-vingt, Hito Steyerl tourna en super-8 un film féministe sur les arts martiaux.
Sa meilleure amie, Andrea Wolf,
y tenait le rôle principal, celui d'une femme combattive, avec tenue de cuir et moto. L'engagement qui s'exprimait à l'époque à travers le langage formel du cinéma d'exploitation, se transformera entièrement pour Andrea Wolf en pratique politique : elle alla se battre aux côtés du PKK dans le Kurdistan turc et du nord de l'Irak où elle trouva la mort en 1998. Dans les milieux kurdes, on la vénère comme une « immortelle révolutionnaire », on brandit son effigie au cours de manifestations.

Dans Novembre, Hito Steyerl analyse les multiples corrélations
existant entre la politique de puissance et d'expansion territoriale (telle que la Turquie la pratique au Kurdistan avec l'appui de l'Allemagne) et les formes individuelles de résistance. Le souvenir d'une amie et les témoignages de sa vie suscitent chez la réalisatrice une réflexion de principe : elle réalise à quel point, dans le discours global, l'actuel et le fictionnel s'interpénètrent. L'image d'une amie revisitée en pin up révolutionnaire est mêmement conjugable avec le cinéma de genre asiatique et avec les documents vidéo privés. Si octobre est l'heure de la révolution, novembre est celle de la désillusion qui lui succède, mais aussi celle de la folie - partant de ce constat, Steyerl réfléchit sur une relation qui au commencement s'appuya sur la pose, pose dont Andrea Wolf prit les implications tellement au sérieux qu'elle ne put plus se satisfaire de la pratique symbolique. Andrea Wolf choisit l'Autre du cinéma - et devint plus que jamais une « icône ».
(Bert Rebhandl)

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (PAL)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 76,00 €