URBAN FIRE

de Carl BROWN
1982 / 16mm / n&b / sonore / 1E / 15' 00

INTERIEUR
Un enfant naît du ventre de sa mère morte. La première chose que perçoit l'enfant est l'extinction de la ville. La dernière naissance...la brûlure intérieure...consumée par la flamme, conséquence de l'incendie et de la destruction. Sensation pure...esprit en mouvement. Le grand incendie de la ville...
"Cette manière de faire des films m'intéresse, surtout pour son côté paradoxal. Je pars d'une image «réaliste» ou figurative, soit que j'ai filmée moi-même, soit que j'ai récupérée sur un autre film. Je m'inspire de la forme de l'image originale, de son mouvement, ou de sa qualité émotionnelle, puis je commence à dissocier, à déconstruire, le réalisme de l'image. Je me retrouve donc avec une abstraction formelle ou un mouvement pur, et je conserve l'émotion de l'image".
(Extrait de l'article "AFTER", de Carl E. Brown, 1985).
EXTERIEUR
"Une neige aveuglante recouvre la rue. On aperçoit un mur en brique. La neige et le gel brûlent les yeux. Effet Sabatier, une apocalypse éclatante."(Philip Hoffman)

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 71,00 €