PETER & PAUL

de Edson BARRUS
2008 / Vidéo / couleur / sonore / 1E / 10' 36

Le film s'ouvre au son d'un orchestre jouant pour un ballet à St Petersbourg et nous promène au grès du vol de feuilles d'automne dans quelques endroits de la ville. Il s'agit d'un film de montage qui aux plans d'hiver 2007, adjoint et mêlent des plans d'automne 2008, alors qu'il est encore possible de naviguer sur la Néva et les canaux de la ville. Visions saisies sur le vif au sein de l'orchestre s'accordant alors que la voie d'une guide envahit progressivement le champ. La musique de la langue autant que celle des accords induisent un léger brouillage qui nous demande de prêter plus attention à l'irruption de diverses incongruités.
Réminiscences d'un passé glorieux par le biais d'une voie qui contamine progressivement l'image, l'activité fébrile de la ville s'oppose aux déambulations du promeneur. Le film se déploie selon une modalité qui privilégie le transport comme le font ceux de la série sur portable. Il s'agit bien d'un film de voyage, mais plus exactement un film de transport. Les lieux déjà vus se chargent d'une autre signification lors de leur réitération différenciée au fil de l'eau ou de la rue. Les feuilles mortes comme la neige ou les tableaux se ramassent à la pelles tandis que les chiens se courent après. Le film est une mosaïque de plans que souligne la plastique des images et densité changeante des couleurs. Peter & Paul se comprend alors comme la rencontre fortuite d'un ours avec le théâtre Marinjsky.
yann beauvais

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Mini DV
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 34,00 €