FIRST COMES LOVE

de Su FRIEDRICH
1991 / n&b / sonore / 1E / 22' 00

First comes love est comme un numéro étiré d'une comédie musicale, avec quatre mariages traditionnels parfaitement chorégraphiés, sur un pot-pourri schizoïde, mais cependant amusant, de chansons d'amour populaires. L'atmosphère de célébration est interrompue à mi-déroulement afin de nous rappeler que nombreux sont encore les pays qui refusent de légitimer les unions homosexuelles. Les chants et les danses reprennent jusqu'au départ des couples heureux, laissant derrière eux une foule qui diminue, ainsi que des enfants de choeur qui balayent délicatement le riz qui jonche les trottoirs comme de la neige.
Le film n'essaye pas de défendre ou de discréditer l'institution du mariage. Au contraire, il fait surgir les émotions qui entourent cet événement ainsi que les questions éthiques qu'il fait surgir chez les couples gays et hétéros.
«Élégant et sans confusion... Tout le long du film, la cinéaste garde une distance gracieuse, élaborant une critique qui n'est pas condescendante quant à la réalité et aux émotions vraies qu'elle capture. Friedrich, virtuose de la clarté, reformule le personnel en tant que politique et fait partager intimement au public son propos.» Manohla Dargis.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 67,00 €