SARDINES À LA TOMATE

de Nicolas GAUTRON
1992 / 16mm / couleur / son / 4' 30

La boîte de conserves en métal blanc, sa structure, sa matière, son usage déterminent le contenu et le déroulement du film, de l'image et du son. Par sa forme ronde et cylindrique, elle souligne le mouvement rotatif d'entraînement du cinéma. Sa surface métallique percute la lumière, ses stries marquent, rayent l'image. Les boîtes sont de modèle standard ; elles se répètent, s'accumulent, s'assemblent. Elles forment la texture et l'armature du film. La bande-son se confronte à l'image par une succession de bruitages, d'entrechoquements, de crissements et de diverses réactions. Les rythmes, le déroulement du mouvement s'opposent à la régularité et l'uniformité des 24 images/seconde, provoquant des ralentis, des accélérations vertigineuses et de brusques coups d'arrêt.

1 COPIE EN DISTRIBUTION

format de distribution 16mm
1 bobine (47 métres)
cadence 24 ips
cadre 1,37 - standard
son opt
traduction aucune
prix de location 20,00 €