HIJÂB

de Frédéric GRANDPRÉ
1994 / couleur / sonore / 1E / 6' 00




Hijâb: en arabe, le voile, ce qui cache, ce qui sépare.
«Le premier plan de ce film à tendance floue nous montre un avion de chasse qui atterrit. Le spectateur réalise qu'il est en présence d'une séquence de vidéo. Le plan suivant se réfère à l'architecture arabe, à ses arcades aux ornementations non figuratives. Dès cet instant le film s'attarde sur le caractère hypnotique et les constructions plastiques du dispositif vidéo plutôt que sur les informations qui les occultent. La caméra balaye les vidéogrammes. Les figures se dissolvent dans un semis stellaire, en un assemblage qui nous rappelle les mihrâbs des mosquées, avec ces entrelacs et arabesques destinés à faire le vide en celui qui les contemple. La fluidité de l'image, le jeu de miroirs entre grains argentiques et pixels vidéo, forcent l'imagination à envisager autre chose derrière la dissolution des formes. Le film se dépouille de plus en plus, laissant place à de brèves résonances lumineuses rythmant la surface de l'écran sur une musique de Serge Delaubier. Le dernier plan du film passe de l'écran à la réalité: le vide de l'espace troublé par le vol d'un avion à réaction. Sans doute, les points de mire ont pour objet le vide ; la trame et le pixel en prolongent le culte.» Florence Netzler.

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution Super 8mm
vitesse de projection 18 ips
son son magnétique
prix de location 23,00 €

format de distribution Fichier sur serveur (PAL)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 23,00 €