PLEASE STAND BACK!
ZURÜCKBLEIBEN BITTE !

de STADTMUSIK
2007 / Vidéo / couleur / sonore / 1E / 7' 38

Au début, il n’y a ni haut ni bas, et les autres indicateurs de direction n’indiquent rien non plus. L’image elle-même est un conglomérat de petits fragments d’images qui ne cessent de se former et de se dérober, de devenir et de se perdre, de se construire et de se dissoudre. Mais chaque image, à chacun des stades qu’elle traverse, se retrouve dans un « espace » blanc pour y rester prisonnière. Nous assistons à une forme de Création, à un big bang au cours duquel une masse d’informations compacte s’atomise ou se particularise peu à peu. Des tableaux urbains se mettent successivement en place, mais leur forme, fragmentaire et constamment soumise à de singulières pulsations, est régulièrement menacée de dissolution ou de dégradation. Ces particules ne sont pourtant d’abord que de simples surfaces de couleur, des paillettes scintillantes d’un gris pâle, carrés égaux et normés dont seule la recombinaison finit par créer une référence spatiale, avant qu’elles ne se désagrègent à nouveau, perdant par là même toute leur raison d’être.
La matière ainsi créée n’est jamais perceptible en tant que telle ; le programme détermine à lui seul ce qui est visible ou non. C’est lui qui a comprimé l’image, l’a dissociée en fragments de taille égale, en particules qui peuvent se déplacer et se combiner entre elles de façon parfaitement autonome.
Plus que tout, c’est l’autorité de la logique numérique qui se manifeste à travers la structure de l’image. Dans « Reculez, s’il vous plaît », les bruitages et les voix sont eux aussi singulièrement immatériels, les images ne parvenant qu’à peine à venir à bout de leur caractère transitoire et imprécis pour générer une perspective de la ville. La ville même, en tant que symbole de la concentration et de la confusion, devient ici le jouet d’une esthétique numérique qui manipule à loisir son apparence, laissant deviner qu’aujourd’hui, toute création peut être amenée à un état d’instabilité et de précarité absolues. (Marc Ries)

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (SD)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 30 ips
son son
prix de location 28,00 €