A DANCE PARTY IN THE KINGDOM OF LILLIPUT

de Takahiko IIMURA
1964 / 16mm / n&b / sonore / 1E / 14' 00

«(...) Même si Iimura pense que A DANCE PARTY IN THE KINGDOM OF LILLIPUT est son film le plus surréaliste, je le trouve, moi, cubiste... Il est divisé en courtes scènes annoncées par un titre, comme cela se pratique pour les chapitres d'un livre... Les premiers plans montrent le héros tout nu, et chez Iimura nu, c'est nu... Dans le tout premier plan apparaît un homme filmé de dos au milieu de l'image, dans le second, il est filmé de la même façon, mais le profil tourné vers la droite, le troisième plan est identique au second, l'homme étant tourné cette fois-ci vers la gauche, ses parties génitales pointant derrière ses mains...» R. Steele.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son optique
prix de location 43,00 €