MÚSICA VISUAL EN VERTICAL

de Antoni PINENT
1999-2000 / 35mm / n&b teinté / silencieux / 1E / 0' 55

Film sans caméra. Le point de départ: les théories des années 1910 et 1920 sur le rythme visuel ou la musique visuelle. Nous essayons d’éviter l’erreur supposée expliquée par Jean Mitry et de mettre en application ses théories avec l’espoir que la partition de la sonate du Clair de lune de Beethoven puisse être littéralement appliquée à la verticalité du celluloïd. Comme il est peut-être impossible que le cinéma saisisse cet instant musical éphémère, imaginons la folie et l’extase d’une rangée de notes retenues dans un autre format. Nous pourrions ajouter ou classer ce travail au sein du “cinéma lettriste”, mais dans ce cas, pourquoi ne pas nous référer au “cinéma intégriste”? Une partition intégrale, ne laissant aucune place à des performances maladroites. [Ana Isabel Aréjula. Mardrid, 2002]

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution Betacam SP (PAL)
cadre de projection 4/3 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son silencieux
prix de location 19,00 €

format de distribution Fichier sur serveur (PAL)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son silencieux
prix de location 19,00 €