THE SHADOW'S DREAM

de Jeff SCHER
2009 / n&b / sonore / 1E / 2' 30

Les levers de soleil tardifs d'automne apportent des ombres plus allongées à l'heure  de pointe du matin. Lors de n'importe quelle matinée particulièrement ensoleillée, les ombres des gens dans la ville semblent constituer un univers parallèle éphémère à nos pieds.
Ce monde de l'ombre réduit chacun de nos mouvement à une silhouette en deux dimensions, une sorte d'animation graphique fugitif. Je voulais explorer une inversion du monde de l'ombre et du 'vrai' monde avec une astuce extrêmement simple  : tenir la caméra à l'envers.
Mon titre provient de 446 avant JC par le biais du poète grec Pindar: L'homme est le rêve d'une ombre. L'ombre est par nature un événement fugace et un métaphore visuelle parfaite de la vie elle-même. Ces ombres de la vie de tous les jours vont et viennent avec une urgence dramatique dans le seul but de s'évanouir sous nos yeux quand un nuage bloque le soleil.
Les ombres ont aussi une grande capacité d'unification. Il n'y a plus d'appartenance ethnique, juste des humains, vaquant à leurs affaires. Les ombres suggèrent aussi une certaine atemporalité. Ce film a-t-il été tourné en 2009 ou en 1949  ? Le monde des ombres agit comme une sorte de lien avec les autres époques et toutes les ombres des hommes avant nous, défilant en clignotant dramatiquement et vigoureusement avant de disparaître sans laisser une trace.
Ce film a été réalisé avec un appareil photo numérique compact en mode film. J'ai simplement suivi plusieurs personnes marchant face au soleil à travers la ville. Aucune n'a semblé remarquer que je filmais, j'étais seulement une autre personne plissant les yeux sur un écran numérique, entraîné par le flux de la foule. Aucun plan n'a été  mis en scène bien que j'en ai eu la tentation dans un premier temps. La ville cependant offrait une incroyable variété d'activité humaine et ainsi je n'ai pas eu à semer, j'ai seulement moissonné l'abondance infinie des rues de la ville.
La musique de Shay Lynch souligne magnifiquement le plaisir hypnotique de se perdre dans le monde de l'ombre. Ceci a été fait et écrit pour mon blog du times.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 20,00 €