WHERE THERE'S SMOKE

de Jeff SCHER
2009 / couleur / sonore / 1E / 1' 20

J'ai découvert que regarder fixement les flammes dansantes d'une bûche brûlant dans une cheminée peut vous ôter à vous-même et vous connecter à un endroit primitif au plus profond de vous. La magie du feu est intégrée à notre humanité fondamentale. A l'aube de l'humanité, le feu cuisait la nourriture, vous réchauffait etc, mais l'oeuvre la plus incroyable du feu a été de conquérir l'obscurité pour la première fois.

Il l'a fait avec allure: il vous brûlera vous et votre maison si vous le cherchez. Et l'a fait avec style: un spectacle de lumière constamment changeant, rouge, orange, blanc et jaune, avec sifflement et crépitement, étincelles volantes et braises luisantes. Etre près d'un feu a dû donner à nos ancêtres un sentiment d'émerveillement et de bien-être. Le feu tenait les prédateurs nocturnes à distance et fournissait à nos ancêtres une performance live semblable au cinéma. Les ombres émises par le feu ondulent dans toutes les directions alors que de grosses bûches se transforment lentement en cendre. Tout à fait enchanteur, le mouvement des flammes d'un bon feu est trop rapide pour l'œil. La forme des flammes change constamment et semble clignoter, elles sont hypnotiques et peuvent même induire un état méditatif.

Le point de départ de la fabrication de ce film a été la tradition de WPIX (Channel 11 à New York) de diffuser à Noël une bûche brûlant dans une cheminée. La caméra restait sur le plan d'un feu se consumant sur de la musique de Noël, transformant littéralement la télévision en une cheminée électronique.
J'adorais l'idée et j'ai toujours pensé qu'il serait intéressant de voir si je pouvais en faire une version animée, qui donnerait la sensation de peindre avec du feu.

Pour faire les flammes dans ce film, j'ai recouvert une table lumineuse avec un fine couche d'argile noire. Au fur et à mesure que la lumière réchauffait l'argile, elle est devenu très molle, presque sirupeuse. Le dessin dans l'argile avec des bâtons et les doigts en a été facilité. La lumière est passée à travers les endroits où l'argile a été retirée. J'ai posé une vitre en verre, peinte en rouge, jaune et orange avec des peintures à l'huile transparentes sur l'argile pour donner de la couleur aux flammes. Quand je les dessinais, chaque flamme semblait soumise à un effet-Rorschach, se transformant subitement en visage ou autre image figurative.

La musique délicatement ensorcelante de Shay Lynch contient des échos de vacances anciennes, avec des grelots de traîneau qui parcourent le film, soulignant l'enchantement de la perte de soi dans ce ballet fondamental.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 19,00 €