EIDOLA

de Peter MILLER
2014 / Vidéo / coul-n&b / silencieux / 1E / 6' 00

Ceci est une vidéo documentant une performance sur la matérialité du film. J'y porte des lunettes de vision nocturne qui enregistrent de la vidéo. Avec elles, je suis à même de faire une chose normalement impossible : regarder de la pellicule non exposée pendant le processus de son exposition (avec un laser). La vidéo composite finale a été obtenue par la superposition du document filmé avec la caméra vidéo avec le film après son développement. 'Eidola' fait référence à une ancienne théorie de la vision par intromission, selon laquelle toute chose émet une petite version d'elle-même jusqu'à nos yeux. Cette théorie entrait en concurrence, à l'époque, avec la théorie de l'émission, qui considérait que les yeux eux-mêmes émettaient de la lumière, qui émergeait des yeux et renvoyait à l'esprit ce qui était vu. Dans cette œuvre, nous voyons à travers des yeux qui émettent une lumière infrarouge à laquelle le film vierge est insensible, alors que la rétine de la caméra est touchée par une lumière extérieure qu'il peut 'voir'. Nous allons d'un œil sans lentille, le long du trajet du film (nerf optique) jusqu'au magasin qui contient la pellicule dans le processus de son exposition (l'esprit). Au fil de ce parcours, on observe un écart grandissant entre les traces de lumière et le moment où on les voit dans la vidéo, parce que nous voyageons au-delà de l''oeil' (mémoire).

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur (PAL)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son silencieux
prix de location 30,00 €

format de distribution DCP sur serveur (SMPTE 2K)
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son silencieux
prix de location 30,00 €