ANOREXIE IV

de Patrice KIRCHHOFER
1979 / 16mm / n&b / sonore / 1E / 6' 15




« L’effraction. Anorexie 4 de Patrice Kirchhofer s’avance sur le chemin du récit récité (une nouvelle de Chandler) et Décembre 79 sur celui de la photographie. A l’arrivée de ces deux très beaux voyages, le film devient l’objet et la trace d’une même effraction. Dans Anorexie 4 la voix fait travailler l’image (jeux d’échecs et de lumière) et dans Décembre 79, tourné dans une région minière à l’abandon, les photos font travailler le film : dépôts chimiques, fossiles soudain rayés et imprimés de signes de vie et hantés de leur présence fantômatique. Espace de la grisaille, de la désolation, qui n’en finira jamais de ne pas mourir parce que les lieux, avant même d’avoir été filmés, ont déjà été vampirisés. Et répondant à l’invite de ces travellings le long des usines désaffectées, le spectateur se voit convié sur des rives proches du Vampyr de Dreyer et du Nosferatu de Murnau. »

Charles TESSON.
Festival de Digne.
Cahiers du Cinéma n° 314 – Juillet–Août 1980.

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son magnétique
prix de location 32,00 €

format de distribution Fichier sur serveur (HD)
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son son
prix de location 32,00 €