août 2020 septembre 2020 octobre 2020 novembre 2020 décembre 2020 janvier 2021 avril 2021
Scratch Projection / 5 février 2008

CANADA EST/OUEST

Pour la 2ème séance de l'année 2008, SCRATCH projection propose un double programme de films canadiens, avec les films de Barbara Sternberg et la nouvelle performance d'Alex MacKenzie : "the wooden lightbox: a secret art of seeing".

5€ la séance, 8€ les deux.

BARBARA STERNBERG EN SA PRÉSENCE

mardi 05 février 2008 à 20h00


Barbara Sternberg, cinéaste canadienne vivant à Toronto, fait des films expérimentaux depuis le milieu des années 70. Sternberg a étudié le cinéma à l'institut polytechnique de Ryerson où elle a été influencée par Bruce Elder, qui y enseignait. En bien des points, son travail peut aussi se rapprocher de celui de Marie Menken.
Avec Opus 40 (1979), Transitions (1982) and A Trilogy (1985), elle construit un style qui marquera ensuite l'ensemble de son œuvre. Michael Zyrd écrira de son travail qu'il « est empreint d'une économie et d'une unité qui réussissent à éviter l'écueil de films expérimentaux plus faibles qui tombent dans le piège de la sur-technicité et de l'anecdotique ». En effet, les films de Barbara Sternberg semblent faire abstraction de l'existence des choses pour mettre en évidence leur essence, faisant parfois surgir les sensations de la matière même du film, en la grattant et en jouant de surimpressions. Ses films plongent le spectateur dans des états à la fois réflexifs et contemplatifs, proches de la méditation, entre la veille et l'éveil.


D'autres films de Barbara Sternberg et Carl Brown seront présentés au Centre Pompidou (mercredi 13 février 2008, 19h) et avec Braquage (mardi 12 février 2008, 18h)


QUIET CHAOS OF DESIRE
de Carl BROWN
2007 / 35mm / couleur / silencieux / 3' 20
LIKE A DREAM THAT VANISHES
de Barbara STERNBERG
2000 / 16mm / couleur / sonore / 40' 00
PRAISE
de Barbara STERNBERG
2005 / 16mm / n&b / silencieux / 24' 00

ALEX MACKENZIE

mardi 05 février 2008 à 22h00


La dernière création d’Alex MacKenzie, The wooden lightbox: a secret art of seeing, explore les ressources du matériel et de l’émulsion cinématographiques, et leur apporte une nouvelle configuration. Ce film inaugure un cycle de films utilisant les premières techniques du cinéma comme un indicateur de changement à la fois culturel, technologique et économique. Ces films s’inspirent des prototypes cinématographiques du tournant du XXe siècle et ressuscitent d’anciennes idées sur l’image en mouvement, ravivant les promesses qu’elles contenaient. La double utilisation d’un projecteur artisanal à manivelle et d’un grand écran est au coeur de ce dispositif, qui présente un montage impressionnant d’émulsions réalisées à même la pellicule ou développées. L’énorme potentiel du photogramme vient des images utilisées, qui sont de par leur forme et leur mode d’apparition à la fois archaïques et contemporaines.
L’hypnose, le panorama, les études sur le mouvement, la notion de promesse, la magie, le monde onirique et la dextérité de l’œil concourent à la création de cet univers intime et immersif. TWL a été projeté pour la première fois au festival de film Anti-Matter Underground à Victoria.


THE WOODEN LIGHTBOX: A SECRET ART OF SEEING
de Alex MACKENZIE
2007 / 16mm / n&b / sonore / 45' 00

PLUS D'INFORMATIONS

lieu Cinéma Action Christine
4, rue Christine
75006 Paris
France
email webmaster@lightcone.org