À TORT ET À TRAVERS

de Eloïsa ARAÚJO RIBEIRO & Jennifer BURFORD
1983-1984 / couleur / sonore / 1E / 13' 00

A partir de l'installation, Points de vue, de Daniel Buren, ARC 1983.
Si d'un côté, ce film commence par une perte, le n'être plus «in situ» - impliqué par le caractère «hors situation» de l'image cinématographique qui retire du lieu, élimine le milieu ; d'un autre côté, et par ce caractère même, il fait surgir, apparaître, en l'intensifiant, la mobilité, l'instabilité visuelle sollicitée par les divers passages qui se produisent dans Points de vue ; mobilité qui est aussi celle du travail lui-même, puisque temporaire. Pour ces raisons le film ne prétend pas être un document(aire), raisons d'être «à tort» et de passer «à travers». A partir de là, le film : de purs mouvements, des passages. Non pas un parcours à suivre mais des chemins à découvrir, à inventer. Espace fragmenté, devenu labyrinthique ; en ce qu'un labyrinthe a d'imprévu, en ce qu'il est un agencement de chemins croisés ; là où on se perd: quand la question «où?», devient «par où ?».

2 COPIES EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 24 ips
son magnétique séparé
prix de location 40,00 €

format de distribution U-Matic (SECAM)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 40,00 €