ROOM FILM 73

de Peter GIDAL
1973 / couleur / silencieux / 1E / 55' 00

Dans les Thirteen Most Beautiful Women de Warhol (1965) et les Heads (1969) de Gidal qui en prolongent le dispositif, les limites sont celles, classiques, du cadre, du plan fixe ou semi-fixe, du portrait, du gros ou très gros plan, et surtout de la sériation ; chaque plan-prison n'en finissant pas d'être creusé de l'intérieur par l'étrangeté que provoque toute rencontre avec n'importe quel visage, cette proximité si puissamment affirmée, cette sur-présence, nous renvoie frontalement à l'expérience de l'inconnu dans le semblable. Avec ROOM FILM 73 de Gidal, film qui à l'infini explore une chambre quelconque et d'où toute présence humaine semble absente, nous sommes renvoyés à une autre limite, la plus décisive, celle du non-visible, de l'illisible. Room Film 73 est un film très important parce qu'il épuise les façons interdites de filmer dans le cinéma classique: le flou, l'obscur, le répétitif, l'insistant, le bougé, le tremblé, le haché... les moyens visuels de travailler le non identifiable dans la description forment une vraie expérience des limites: ce qui nous enferme le plus, ce sont nos habitudes perceptives, à ce titre Room Film 73 se constitue en contrechamp général du cinéma.» Nicole Brenez.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution 16mm
cadre de projection 1,37 - Standard (simple écran)
vitesse de projection 18 ips
son silencieux
prix de location 167,00 €