LOST THOUGHTS

de Jeff SCHER
2010 / DVCAM / n&b / sonore / 1E / 2' 45

La musique a constitué l'inspiration de ce film. Elle provient de la Sonate #7 pour piano de Victor Ullmann, Variations et Fugue sur un air folklorique hébreu. Elle a été écrite en 1944 quand le compositeur était emprisonné à Terezin, un camp de concentration nazi à la frontière germano-tchèque, où, incroyablement, il a été autorisé à composer et jouer avec un certain nombre d'autres musiciens tchèques. En quatre ans, près de 140 mille personnes passèrent par Terezin. Au moment de sa libération, moins de 17000 avaient survécus. Victor Ullmann n'en faisait pas partie. Il était dans l'un des derniers convois pour Auschwitz où il a été envoyé aux chambres à gaz et assassiné le 18 octobre 1944.
Lost Thoughts a pour objet la mémoire. Il y a un sentiment de distance de chaque image, regardant mais n'y entrant pas. Le piano, comme la caméra, est en solo. La plupart du mouvement, dans ce film, est provoqué par le vent, comme un grand animateur invisible, il met tout en mouvement. Son rythme dévoile un aspect poignant, les branches sur lesquelles souffle le vent rappelant un berceau et le réconfort maternel, mais nous sommes très seuls, comme un esprit sans repos, errant à travers cette réalité. Je voulais que le film donne l'impression du temps en dehors du temps. Il donne le sentiment d'un souvenir dans un rêve, comme quelque chose écrit sur le vent.
Je l'ai fait avec un vieil appareil photo automatique converti à l'infra rouge, et avec un assortiment de filtres. L'effet est très dramatique et éthéré. Tout est pareil, mais différent.

1 COPIE EN DISTRIBUTION


format de distribution Fichier sur serveur
cadre de projection 16/9 (simple écran)
vitesse de projection 25 ips
son son
prix de location 20,00 €