août 2018 septembre 2018 octobre 2018 novembre 2018 décembre 2018 janvier 2019
Atelier 105, en résidence / 29 août 2016

BIRDS BARK DE CAROLINE PELLET

Birds bark est peuplé de chiens, de limaces, de chats, de scarabées, de fourmis, de perroquets, d’humains, d’escargots, de mésanges, de vers. Tout ces êtres manifestent leur présence par les formes, les projections, les ombres, les tâches, en une image devenue ventriloque. Ces êtres s’imitent, s’interpellent, se côtoient, se chassent, se dissimulent, se tuent, s’aiment, jouent. Au son, celui qui fait le bruit n’est pas toujours celui qu’on croit, et souvent le bruit se mue en bruitage. Des dialogues ponctuent ces bruitages, par exemple celui d'un homme imitant des oiseaux devant un auditoire hilare, ou encore une jeune femme s'interrogeant sur les libellules préhistoriques et l'existence concomitante des moustiques, en passant par un groupe de personnes tentant d'identifier un insecte nocturne.

Le dédoublement, l’imitation, traversent le film de part et d’autre, par le choix des images indirectes, et par la bande son, formant un étrange bestiaire filmé dont l'humain est une partie.