septembre 2018 octobre 2018 novembre 2018 décembre 2018 janvier 2019 février 2019 mars 2019
Atelier 105, en résidence / 6 mars 2017

DENDROMITÉ DE KARINE BONNEVAL

Dendromité, en intimité avec les arbres, est un projet réalisé avec une écophysiologiste sur ses terrains d'étude. Il s'inspire des protocoles scientifiques pour tenter de rendre perceptible une relation invisible entre l'homme et l'arbre. Les arbres produisent des échanges gazeux avec l'atmosphère, comme l'ensemble du monde végétal. Cette respiration s'avère beaucoup plus lente et diffuse que celle des êtres humains. Le film cherche à faire dialoguer ces deux modes respiratoires.

Dendromité propose une expérience de nature empirique au spectateur. Il se présente en trois parties qui correspondent à des types de fonctions de caméras et induisent des chromatismes et des rythmes d'images différents. Ces couleurs et ces pulsations se modifient en fonction de l'interaction entre l'homme et le végétal. Une main sur l'écorce laisse son empreinte, la respiration du personnage comme celle du tronc devient perceptible...

Les prises de vues ont été réalisées avec une caméra thermique à objectif refroidi qui sert normalement à détecter les fuites de CO2 dans des sites industriels. Ce projet a été réalisé en collaboration avec Claire Damesin et a bénéficié du soutien de la Diagonale Paris-Saclay et de la société FLIR.

Le montage a été réalisé en collaboration avec Gabrielle Reiner. La bande-son originale de Jean-Michel Ponty a été créée à partir d'instruments de bois préparés et de sons issus du matériau bois.