septembre 2020 octobre 2020 novembre 2020 décembre 2020 janvier 2021 février 2021 avril 2021
Scratch Focus / 16 juillet 2020

CINQ FILMS DE LARRY GOTTHEIM

Scratch Focus est un nouvel espace de diffusion en ligne qui entend encourager l'exploration du catalogue de Light Cone, un fonds d'archive en évolution permanente qui est composé aujourd'hui d'environ 5500 films. Tous les mois, nous vous invitons à découvrir l'œuvre d'un·e cinéaste de la collection sur notre site.

Nous abordons cette proposition avec une sélection de films de Larry Gottheim, une figure clé de l'histoire du cinéma d'avant-garde américain depuis les années 70. Cinéaste toujours en activité, son travail actuel reprend souvent la structure simple de ses premiers films et se rapporte également à des pratiques artistiques minimalistes et conceptuelles.

Larry Gottheim est né à New York en 1936. En 1969, il a fondé le département cinéma de l'Université de Binghamton, New York, et y a enseigné la pratique du 16mm pendant plus de trois décennies. Ce département extrêmement influent a attiré les artistes, universitaires et cinéastes les plus talentueux de l'époque, dont Ken Jacobs, Hollis Frampton, Peter Kubelka et Ernie Gehr, parmi beaucoup d'autres. Dans les années 1990, Gottheim a également travaillé comme directeur, pendant une brève période, de la New York Film-maker's Cooperative. Les films de Gottheim font partie de collections de musées et d'archives autour du monde, dont Light Cone.

Dans la première période de son œuvre (1969-1971), il tourne en plan-séquence (tournage continu ou semi-continu), signifiant ainsi son rejet du montage conventionnel. Dans ses premiers court-métrages, complètement silencieux (à l'exception de Harmonica), l’analyse du mouvement et des rythmes visuels à l’intérieur du plan a ouvert la voie à son travail ultérieur avec le matériel sonore. Ce sont des films méditatifs et minimalistes, très souvent ancrés dans la tradition du paysage. Larry Gottheim réfléchit ainsi à la relation du film à la peinture et aux analogies entre les possibilités de la caméra et les activités de la conscience, notamment dans Blues, Corn, Fog Line, Doorway, Thought et Barn Rushes.

Connaissant une évolution constante au cours de sa carrière, son travail se transforme peu à peu en un cinéma de montage conçu à partir de structures formelles. Avec la série Elective Affinities (1971-1981), composée par quatre long-métrages (Horizons, Mouches Volantes, Four Shadows et Tree of Knowledge), il développe son intérêt pour la pensée et la conscience au cinéma, ainsi que les expérimentations avec la bande son.

Plus tard, il continue à travailler sur les concepts d'association formelle et les relations entre image et son. Dans Mnemosyne Mother of Muses (1986) et The Red Thread (1987), il aborde son expérience autobiographique en la confrontant avec des structures répétitives, marquant un intérêt profond pour les questions autour de l'anticipation et de la mémoire.

Les films les plus récents de Larry Gottheim incorporent des éléments proches d'une démarche documentaire. Ils constituent aussi une poursuite de son travail sur les relations entre image et son et les structures formelles, et incluent ses premiers travaux en vidéo : de Machete Gilette... Mama (1989) et Your Television Traveler (1991) aux plus récents Chants and Dances for Hand (2016) et Knot/Not (2019).

FILMS EN LIGNE

TREE OF KNOWLEDGE
Elective Affinities IV
1981 / couleur / sonore / 57' 45

« Un élément central du film est un documentaire sur les conditions paranoïdes. Un autre est un flux d'images d'un pommier dans mon jardin filmées de manière impulsive, sans prévoyance, à l'opposé de la caméra statique de Fog Line. La rupture radicale avec la passivité précédente de la caméra a des dimensions psychologiques profondes (...) Le film montre une réalité plus profonde que ce qui se trouve à la surface. »
– L.G. (lire plus)


MNEMOSYNE MOTHER OF MUSES
1986 / 16mm / couleur / sonore / 16' 00

« Il y a un double mouvement rétrograde. Un flux d'images va vers l'avant, lié à une bande sonore qui va vers l'arrière. Puis les directions sont inversées (...) La mémoire est à la fois un sujet du film et une partie essentielle de sa structure. Le matériel évoque de nombreuses autres idées émotionnelles et philosophiques. »
– L.G. (lire plus)


THE RED THREAD
1987 / 16mm / couleur / sonore / 15' 30

« Mon image réelle apparaît comme un avatar ironique de mon vrai moi de cinéaste. Elle est contestée par une femme, une tisserande avec laquelle j'étais en relation. (...) La division en "actes" est un écho quelque peu ironique des structures formelles des films précédents. Le vrai moi, le moi cinéaste, est là, par exemple dans les passages au piano et surtout avec les enfants dans la cour d'école, une danse cérémoniale. »
– L.G. (lire plus)


CHANTS AND DANCES FOR HAND
2016 / couleur / sonore / 40' 00

« Il y a de nombreuses scènes de cérémonies vaudou, un violent soulèvement, et des images de ma vie personnelle qui incluent mon fils haïtien Hand. La bande sonore est toujours le son synchronisé qui accompagnait les images. Ces images sont de brèves et brutales explosions de phénomènes et de sons vibrants. Le spectateur/auditeur peut se souvenir de certains d'entre eux et faire une sorte de montage dans l'esprit. »
– L.G. (lire plus)


KNOT/NOT
2019 / couleur / sonore / 22' 00

« "Knot" – nouer, lier les choses entre elles. "Not" – rayer, effacer. Un documentaire consacré au chef d’orchestre Wilhelm Fürtwangler, une œuvre au pochoir sur un mur de briques près de chez moi, le dessin d’une fille écrivant quelque chose sur le mur, et ce qu’elle écrit, recouvert par un autre graffiti : voici les principaux éléments du film. »
– L.G. (lire plus)



Light Cone distribue les films de Larry Gottheim, voir la liste complète ici.
Plusieurs de ces films ont été numérisés et étalonnés à Light Cone, sous la supervision du cinéaste. Larry Gottheim dit souvent que ces nouvelles versions numériques lui ont permis de redécouvrir ce qu'il avait vu et voulu filmer lors de ses tournages.

PLUS D'INFORMATIONS

lieu Light Cone
157 rue de Crimée
75019 Paris
France
tel +33 (0)1 46 59 01 53
email lightcone@lightcone.org
lien en relation Larry Gottheim (site officiel)