décembre 2021 janvier 2022 février 2022 mars 2022 avril 2022 mai 2022 juin 2022
Scratch Projection / 7 décembre 2021

AGIR LE CINÉMA

Double séance présentée par yann beauvais en compagnie d'Antoine Idier.

À l'occasion de la parution de Agir le cinéma - Écrits sur le cinéma expérimental (1979-2020), l'édition la plus complète à ce jour des écrits de yann beauvais, Light Cone propose une double séance qui met en dialogue son travail de cinéaste avec son travail de critique et de programmateur.

Agir le cinéma - Écrits sur le cinéma expérimental (1979-2020), ouvrage édité par Antoine Idier et publié par les Presses du Réel, est une anthologie qui rassemble des textes critiques parus depuis 1979 et qui dresse une impressionnante cartographie du cinéma expérimental, un cinéma « mineur » que yann beauvais a énergiquement contribué à défendre et à affirmer pendant plusieurs décennies. Light Cone célèbre cette publication avec une double séance consacrée à son œuvre cinématographique ainsi qu'à son travail de critique et de programmateur, animée par yann beauvais en compagnie d’Antoine Idier.

À lire yann beauvais, l’un de ceux qui ont construit, dans les années 1980, le cinéma expérimental comme un espace à part entière du champ de l’art, en France, et en résonance avec d’autres expériences dans le monde entier, son activité a été un travail d’infiltration : Agir le cinéma se lit ainsi comme un manuel de stratégie artistique, d’activisme institutionnel – sur la manière d’occuper des espaces et des institutions pour faire gagner du terrain à des pratiques artistiques (…) Agir le cinéma restitue une histoire du cinéma expérimental au sens d’une histoire de la construction et de l’affirmation d’un ensemble relativement homogène et unifié de pratiques artistiques. Cet activisme artistique se compose de multiples actions : programmer, c’est-à-dire donner à voir des films, constituer un public, des goûts et une culture. Écrire, afin de dégager des tendances, de formuler des problèmes communs, de découper des ensembles et des mouvements, d’établir des divergences et des clivages, en même temps que de s’insérer dans des lignées historiques, de désigner des généalogies, des précurseurs et des filiations (…) Constituer une banque de films, également : collecter, conserver, cataloguer, prêter, faire circuler et faire connaître (…) ; c’est tout particulièrement le travail accompli avec Light Cone, créé avec Miles McKane en 1982. (…) Toutefois, il est également une autre lutte qui, si elle utilise le cinéma expérimental, est loin de se superposer à celle que mène ce dernier – quand elle ne rentre pas directement en conflit avec ses tendances dominantes. yann beauvais défend en effet un point de vue doublement minoritaire : un point de vue gay à l’intérieur du cinéma expérimental. Et c’est la question minoritaire – gay et queer, séropositive, mais aussi féministe et, dans une moindre mesure, raciale et validiste – qui donne tout son sens à sa démarche.
— Antoine Idier, extrait de la préface, « Avant-propos. Construire, détruire : l’art comme sport de combat. »

La première partie de cette double séance sera consacrée aux films de yann beauvais, proposant un parcours (forcément partiel) de sa filmographie. Il rassemble les différentes tendances et préoccupations formelles qui traversent sa trajectoire : depuis ses premières explorations de la perception et de la composition filmique à partir de motifs musicaux (RR, Divers-épars), aux différentes variations sur le journal filmé et sur un cinéma à la fois intime et politique (Spetsai, Homovie), à son engagement dans les luttes du Sida (SID A IDS) jusqu’à son approche singulière du collage et de l'abstraction (New York Long Distance). La projection se conclura par Des Rives, un projet initialement conçu comme une installation/performance avec une composition musicale de Thomas Köner, qui sera ici adapté à la salle de cinéma au moyen d'un dispositif de double projection 16mm.

La deuxième partie de cette soirée est une sélection de films proposés par yann beauvais qui témoigne de son militantisme cinématographique sur plusieurs fronts et qu’il introduit ainsi :

Les films composant ce programme font écho à certains articles ou thèmes abordés dans le livre. Il s'agissait de mettre en résonance des préoccupations, des attitudes en fonction de strates identitaires et culturelles s'articulant selon des pluralités géographiques. S'affirment alors au travers d'approches distinctes des lignes de forces qui mêlent, entre autres, le personnel et le politique. Ainsi proposer des films peu vus, ou moins vus selon d'autres contextes, afin de partager un moment du devenir/advenu pour ces artistes du cinéma.
— yann beauvais

* La projection de LIFE'S MUSICAL MINUTE de Len LYE est possible grâce à l'aimable autorisation et le soutien de la Len Lye Foundation que Light Cone remercie chaleureusement.

AGIR LE CINÉMA (I) : LES FILMS DE YANN BEAUVAIS

mardi 07 décembre 2021 à 19h30



HOMOVIE
de Yann BEAUVAIS
1976-1977 / DCP / couleur / silencieux / 5' 00
RR
de Yann BEAUVAIS
1976-1985 / 16mm / n&b / silencieux / 6' 00 / double écran
DIVERS-ÉPARS
de Yann BEAUVAIS
1987 / 16mm / couleur / sonore / 12' 00
SPETSAI
de Yann BEAUVAIS
1989 / 16mm / couleur / silencieux / 15' 00
NEW YORK LONG DISTANCE
de Yann BEAUVAIS
1994 / 16mm / couleur / sonore / 9' 00
SID A IDS
de Yann BEAUVAIS
1992 / 16mm / couleur / silencieux / 5' 30
DES RIVES
de Yann BEAUVAIS
1998 / 16mm / couleur / sonore / 8' 00 / double écran

AGIR LE CINÉMA (II) : UNE PROPOSITION DE YANN BEAUVAIS

mardi 07 décembre 2021 à 21h00



ELECTRIC SPEECH
de Caspar STRACKE
1998-2020 / DCP / coul-n&b / sonore / 16' 15
THE ECCENTRICS
de Jennifer BURFORD
1987 / 16mm / couleur / silencieux / 8' 00
GENTLY DOWN THE STREAM
de Su FRIEDRICH
1981 / 16mm / n&b / silencieux / 14' 00
MIDWEEKEND
de Caroline AVERY
1986 / 16mm / couleur / silencieux / 8' 00
LIFE'S MUSICAL MINUTE
de Len LYE
1953 / DCP / couleur / sonore / 1' 50
TRIOLETS
de Dóra MAURER
1981 / DCP / n&b / sonore / 11' 00
FOREVER BOTTOM!
de Tan Hoang NGUYEN
1999 / DCP / couleur / sonore / 4' 00
FIRE IN MY BELLY
de David WOJNAROWICZ
1986-1989 / DCP / couleur / sonore / 4' 18
SENTIMENTAL JOURNEY
de Tony WU
2003 / DCP / coul-n&b / sonore / 10' 00
I LIKE DREAMING
de Charles LOFTON
1994 / DCP / couleur / sonore / 6' 00

PLUS D'INFORMATIONS

lieu Luminor Hôtel de Ville
20 Rue du Temple
75004 Paris
France
métro Hôtel de Ville (lignes 1 & 11) / Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11 & 14) / Les Halles (RER A, B & D)
tel +33 (0)1 46 59 01 53
email lightcone@lightcone.org
liens en relation Tarifs du Luminor Hôtel de Ville
Billetterie en ligne du Luminor Hôtel de Ville
Agir le cinéma - Écrits sur le cinéma expérimental (1979-2020) sur le site des Presses du Réel
Évènement Facebook